Société

En Haute-Garonne la solidarité s'organise autour des migrants

Par Lola Fourmy, France Bleu Toulouse vendredi 4 septembre 2015 à 19:42

suaud
suaud © Radio France - / Lola Fourmy

En Haute-Garonne, onze communes s’annoncent prêtes à accueillir des réfugiés. Les réunions se multiplient pour faire un état des lieux des structures disponibles. Pour mieux coopérer, EELV propose de créer un grand réseau entre la région Midi-Pyrénées et Languedoc Roussillon. De son côté la Croix rouge toulousaine, débordée, en appelle aux bénévoles.

 C’est le député socialiste Christophe Borgel qui a lancé la mobilisation : onze maires de sa circonscription du Sud de la Haute-Garonne souhaitent accueillir des réfugiés .

• Saubens • Pins-Justaret • Roques-sur-Garonne • Pinsaguel • Eaunes • Villate • Ramonville 

 • Roquette • Lagardelle-sur-Lèze • Portet-sur-Garonne

Onze municipalités socialistes ou divers gauche qui mettent en ce moment en place les modalités de cet accueil. Nombre de personnes à accueillir, logements mis à disposition, budget.

Réfugiés dans le 31 : actions

Le maire socialiste de Portet, Thierry Suaud, estime qu'il lui faudrait environ 15 000 euros par famille et par an . Une somme prise en charge à la fois la mairie, le département, la région et l’Etat.

« Accueillir deux familles ne ruinera personne ! » Thierry Suaud, maire PS de Portet-sur Garonne

**Jean Luc Moudenc,le maire de Toulouse, ne souhaite pas se joindre à cet appel . L'élu LR préfère sans remettre à l'Etat et refuse de "proclamer des engagements fragiles et sans garantie". **

Mettre en commun toutes les forces régionales 

Le département prévoit une « aide exceptionnelle  », le Conseil régional de Midi-Pyrénées lui, annonce même le déblocage de 200 000 euros . Une décision qui doit être actée à la fin du mois.

De son côté Europe Ecologie Les Verts propose de créer un grand réseau d’échange entre nos deux régions, Midi Pyrénées et Languedoc Roussillon . A l’image de l’accord signé entre Madrid et Barcelone ce mardi, les élus écologistes souhaitent mettre en lien tous les fonctionnaires des diverses administrations pour identifier plus facilement les lieux et moyens disponibles .

Gérard Onesta est le vice Président vert du Conseil Régional de Midi Pyrénées :

Réfugiés : Onesta

Des bénévoles de la Croix Rouge française  - Maxppp
Des bénévoles de la Croix Rouge française © Maxppp

A Toulouse, on recherche d’urgence des volontaires

A  Toulouse, les demandeurs d’asile eux sont accueillis depuis le début de la semaine à un guichet unique mis en place par la préfecture et géré par la Croix Rouge . Depuis lundi plus de cinquante familles sont venues remplir des dossiers avec l’aide des bénévoles. Une trentaine de volontaires se relayent du lundi au vendredi pour gérer le côté administratif, la logistique, l’aide à alimentaire et même les soucis de traductions. Mais ils manquent de bénévoles . Tout le monde peut s’investir : étudiants, salariés ou encore retraités. Il suffit d’avoir une demi-journée de libre dans la semaine, on peut même d’agir depuis son domicile (gérer les mails, démarcher de l’aide alimentaire, organiser les plannings).

Voici l'appel de Patrick Bastos, président de la Croix Rouge à  Toulouse : 

Réfugiés Croix Rouge - SON

Toutes les bonnes volontés sont attendues. Pour cela il vous suffit d’envoyer un mail à l’adresse de la Croix rouge locale : ul.toulouse@croix-rouge.fr


Un rassemblement en soutien aux migrants est aussi organisé ce samedi 5 septembre à 17h Square Charles De Gaulle - métro Capitole.