Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Attentat de Conflans-Sainte-Honorine

EN IMAGES - 1 000 personnes réunies à Metz en hommage à l'enseignant tué à Conflans-Sainte-Honorine

-
Par , France Bleu Lorraine Nord

Deux jours après l'attentat qui a coûté la vie à un professeur d'histoire à Conflans-Sainte-Honorine, un hommage lui a été rendu par 1 000 personnes à Metz. Elles se sont regroupées sur la Place d'Armes pour se souvenir de la victime.

Dans la foule, des gens de toutes professions, mais surtout des enseignants.
Dans la foule, des gens de toutes professions, mais surtout des enseignants. © Radio France - Arthur Blanc

L'attentat a eu lieu à Conflans-Sainte-Honorine ce vendredi, mais l'émotion a largement traversé la France. Elle a gagné Metz où ce dimanche, 1 000 personnes ont tenu à rendre hommage à ce professeur d'histoire tué pour avoir diffusé en classe une caricature du prophète Mahomet. 

De nombreux professeurs se trouvaient à l'intérieur de la foule, comme Guillaume, qui enseigne l'Allemand au lycée Robert Schuman de Metz.
De nombreux professeurs se trouvaient à l'intérieur de la foule, comme Guillaume, qui enseigne l'Allemand au lycée Robert Schuman de Metz. © Radio France - Arthur Blanc

Et qui de mieux que les collègues pour rendre hommage à ce professeur ? Les enseignants étaient présents en nombre dans la foule, encore horrifiés par ce drame. Avec sa pancarte "Je suis enseignant" qui rappelle les attentats de Charlie Hebdo, Guillaume, prof d'allemand, n'arrive pas à comprendre ce qu'il s'est passé. "Il n'y a pas de mot. C'est lamentable", se désole-t-il. "J'en parlerai à mes élèves à la rentrée, c'est nécessaire pour les faire réagir. Il ne faut pas le taire."

Le maire de Metz François Grosdidier s'est adressé aux enseignants.
Le maire de Metz François Grosdidier s'est adressé aux enseignants. © Radio France - Arthur Blanc

Le maire de Metz François Grosdidier s'adressera d'ailleurs à toute cette profession. "N'ayez pas peur, nous sommes avec vous. Ne renoncez jamais à éduquer nos enfants." Une minute de silence ainsi qu'une Marseillaise ponctueront ensuite la cérémonie. Chantée également pas de simples badauds qui ont souhaité à tout prix participé. C'est le cas de Josiane, venue une rose blanche à la main. "Elle est pour Samuel Paty, qui était papa, et moi, en tant que maman, je ne peux pas imaginer la douleur de la famille", conclut-elle.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess