Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société DOSSIER : Centenaire de la Première Guerre mondiale

EN IMAGES - Les commémorations du 11 novembre vues de Champagne-Ardenne, du Nord-Pas-de-Calais et de Picardie

samedi 10 novembre 2018 à 17:31 - Mis à jour le dimanche 11 novembre 2018 à 13:43 Par Bénédicte Courret, France Bleu Nord, France Bleu Picardie et France Bleu Champagne-Ardenne

France Bleu Nord, France Bleu Picardie et France Bleu Champagne-Ardenne mobilisées ce dimanche 11 novembre sur les lieux de mémoire de la Grande Guerre. Revivez cette journée en images sur Francebleu.fr.

Recueillement et émotion à Vrigne-Meuse dans les Ardennes.
Recueillement et émotion à Vrigne-Meuse dans les Ardennes. © Radio France - Alexandre Blanc

Cent ans après la signature de l'armistice et la fin de la Première Guerre mondiale, France Bleu Nord, France Bleu Picardie et France Bleu Champagne-Ardenne mobilisées ce dimanche 11 novembre sur les lieux de mémoire de la Grande Guerre (voir le programme détaillé de la journée plus bas). De la Marne aux Ardennes, du Nord-Pas-de-Calais à la Picardie, l'émotion était au rendez-vous pour cette journée de commémoration. 

Revivez les temps forts de notre spéciale de 9h à 12h30

12h30 - C'est la fin de notre spéciale, merci de l'avoir suivie. Retrouvez notre historien "fil rouge" de l'émission, Maxime Patte, sur sa chaîne youtube "Un Temps d'avance". 

12h25 - Comment vivait-on près des champs de bataille ? Dans la Marne, des Rémois trouvaient refuge dans les caves de Champagne pendant les bombardements. 

Quand les Rémois se réfugiaient dans les caves de Champagne pendant les bombardements de la Première Guerre mondiale

Petit déjeuner dans les caves de la maison Krug pendant la Première Guerre mondiale.  - Aucun(e)
Petit déjeuner dans les caves de la maison Krug pendant la Première Guerre mondiale. - Archives Krug

12h15 - Lire des lettres de poilus envoyées depuis le front est toujours particulièrement poignant. Tout au long de notre émission spéciale ce dimanche sur France Bleu, nous vous proposons d'écouter des lettres lues par des étudiants du Conservatoire de Lille. Dans le même esprit, dans les Ardennes, des enfants placés en foyer ont réécrit des lettres de poilus.

12h - Coquelicots et bleuets sont devenus des fleurs symboles de la Grande Guerre. Le coquelicot est arboré par les Britanniques, le bleuet par les Français. Pourquoi ces fleurs ? L'historien Jean-Yves Le Naour livre son explication.

Les larmes des combattants

11h45 - La pluie sur le mémorial de Vimy ? "Ce sont les larmes des combattants" confie Annie au micro France Bleu de Patrick Marlière. La bataille de Vimy a fait près de 3.600 morts et quelques 7.000 blessés sur les 30.000 hommes qui ont participé directement à l’attaque contre les Allemands.

11h30 - De la Champagne, des Ardennes, de la Picardie au Nord-Pas-de-Calais : les cérémonies se poursuivent dans l'émotion et le recueillement.

La flamme du souvenir à Suippes. - Radio France
La flamme du souvenir à Suippes. © Radio France - Sophie Constanzer
Thomas d'Azemar, descendant du colonel Charles de Menditte, commandant des troupes engagées dans la dernière offensive, évoque l'histoire de ce dernier combat. - Radio France
Thomas d'Azemar, descendant du colonel Charles de Menditte, commandant des troupes engagées dans la dernière offensive, évoque l'histoire de ce dernier combat. © Radio France - Alexandre Blanc
Cérémonie du 11 novembre à Épernay. - Radio France
Cérémonie du 11 novembre à Épernay. © Radio France - Nicolas Schmitt
Devant le monument aux morts de Rethondes. - Radio France
Devant le monument aux morts de Rethondes. © Radio France - Fabien Le Cloirec
La foule rassemblée à Arras. - Radio France
La foule rassemblée à Arras. © Radio France - Winny Claret
Plusieurs délégations de militaires canadiens lors de la remise d'une gerbe au pied du Mémorial  de Vimy. - Radio France
Plusieurs délégations de militaires canadiens lors de la remise d'une gerbe au pied du Mémorial de Vimy. © Radio France - Patrick Marlière

11H20 - Charleville-Mézières, capitale du IIe Reich : l'empereur Guillaume II et son entourage étaient installés dans la villa Renaudin dans la sous-préfecture des Ardennes. 

Les Ardennes sont le seul département français à avoir été entièrement occupé, et ce pendant la quasi-totalité de la guerre. Les habitants étaient assignés à leur commune, réduits aux travaux forcés. Le bagne de Sedan était le plus rude des camps de travail. 

11H15 - Contrairement à une idée très répandue, l'expression "l'Enfer du Nord", qu'on utilise pour la course cycliste Paris-Roubaix, n'a rien à voir avec les pavés et la boue.  Découvrez les explications de l'historien Jean-Yves Le Naour. 

11h - Les cloches des églises sonnent partout en France pour commémorer l'armistice de la Première Guerre mondiale. Les cérémonies officielles commencent. Une soixantaine de chefs d'État sont rassemblés à l'Arc de Triomphe à Paris. 

10h55 - Ingrid, 17 ans, a eu le déclic ce samedi 10 novembre 2018. Elle réside à Avion, dans le Pas-de-Calais, elle est en terminale. L'histoire n'est pas son fort et, pour elle, 14-18 n'était qu'un vague souvenir de l'école. Ce samedi, elle a rencontré un ancien militaire qui cherchait le bon bus pour Vimy. Il lui raconte sa vie de soldat et c'est le déclic : elle est ce dimanche matin au Mémorial de Vimy pour suivre les commémorations.

Ingrid, 17 ans, pour la première fois au mémorial de Vimy. - Radio France
Ingrid, 17 ans, pour la première fois au mémorial de Vimy. © Radio France - Patrick Marlière

10h45 - L'archéologie de la Grande Guerre s'est développée depuis le milieu des années 90. Il reste encore près de 700.000 corps sous le champ de bataille explique Gilles Prilaux, archéologue spécialisé de Somme Patrimoine. Au cours de ses enquêtes, il a découvert le parcours de nombreux soldats et notamment des Australiens tombés dans la Somme. Walter Bosing et Raymond Harold Darrow ont gravé leurs noms dans la grotte souterraine de Nahours.

10h30 - Augustin Trebuchon est réputé être le dernier poilu tué sur le sol français, 10 minutes avant l'entrée en vigueur de l'armistice (à 10h50). Il fait partie des morts honorés ce dimanche à Vrigne-Meuse dans les Ardennes.

10h20 - La rose "Historial", spécialement créée pour le centenaire de l'armistice trône à l'entrée de l'Historial de Péronne dans la Somme, symbole d'espoir et de fraternité.

La rose "Historial", spécialement créée pour le centenaire de l'armistice. - Radio France
La rose "Historial", spécialement créée pour le centenaire de l'armistice. © Radio France - Clémence Gourdon-Negrini

10h15 - Le mémorial de Dormans, dans la Marne, a été créé en mémoire de la première et de la deuxième bataille de la Marne (septembre 1914 et juillet 1918).

Grande Guerre : le mémorial de Dormans, dans la Marne

10h10 - Une messe est célébrée ce dimanche en l'église de Rethondes. Il y a cent ans, le Maréchal Foch s'était recueilli ici avant de signer l'armistice. 

Le Maréchal Foch s'était recueilli dans cette église à la veille de l'armistice.  - Radio France
Le Maréchal Foch s'était recueilli dans cette église à la veille de l'armistice. © Radio France - Fabien Lecloirec

10h05 - À Suippes, dans la Marne, le 40e régiment d'artillerie participe aux commémorations, il a combattu de 1914 à 1918.

Le 40e régiment d'artillerie de Suippes participe aux cérémonies du 11 novembre.  - Radio France
Le 40e régiment d'artillerie de Suippes participe aux cérémonies du 11 novembre. © Radio France - Sophie Constanzer

10h - Au cimetière britannique d'Arras, dans le Pas-de-Calais, on commémore la mort de 35.000 soldats du Commonwealth ce dimanche.  

Nigel Franklin Beeching était le premier visiteur au cimetière britannique d'Arras, ce dimanche matin. Il est venu se recueillir sur la tombe de son grand-oncle, George Franklin Smisson, poilu anglais mort dans l'Artois en 1917. - Radio France
Nigel Franklin Beeching était le premier visiteur au cimetière britannique d'Arras, ce dimanche matin. Il est venu se recueillir sur la tombe de son grand-oncle, George Franklin Smisson, poilu anglais mort dans l'Artois en 1917. © Radio France - Winny Claret

9h55 - Pourquoi revêtir l'uniforme de poilus ? "Entretenir la mémoire pour que ces pages d'histoire soient transmises aux générations suivantes" explique un jeune "reconstituteur" de 25 ans, président de l'association des Poilus de la Marne, interrogé à Épernay, dans la Marne.

À Épernay, voiture personnelle du Maréchal Joffre utilisée durant toute la guerre. - Radio France
À Épernay, voiture personnelle du Maréchal Joffre utilisée durant toute la guerre. © Radio France - Nicolas Schmitt

9h50 - Une étudiante canadienne en séjour à Lyon a fait le déplacement à Vimy pour ces commémorations du 11 novembre 2018. La jeune femme est très émue à la lecture des noms des soldats canadiens disparus si loin de chez eux. 

Luciatha étudiante canadienne en Histoire Geo à Lyon (à gauche avec son groupe) a ressenti  une forte émotion à la lecture des noms des soldats canadiens disparus  lors de la prise de la crête  de Vimy. - Radio France
Luciatha étudiante canadienne en Histoire Geo à Lyon (à gauche avec son groupe) a ressenti une forte émotion à la lecture des noms des soldats canadiens disparus lors de la prise de la crête de Vimy. © Radio France - Patrick Marlière

9H45 - L'armistice de la Grande Guerre a nécessité de longues discussions et, Paul Laperche, l'interprète choisi pour l'occasion a eu fort à faire le 11 novembre 1918. Qui était-il ? Jean-Mary Thomas de l'association Demucher, association pour la découverte des patrimoines matériels et immatériels régionaux et des faits historiques locaux, évoque un garçon brillant de Belloy-sur-Mer dont la famille était amie avec celle du maréchal Foch. 

9h35 - Dans la Somme, l'Oise, le Nord, le Pas-de-Calais, la Marne et les Ardennes : les cérémonies doivent commencer à partir de 10h. Au pied des monuments aux morts, l'heure est aux ultimes préparatifs.

Le monument aux morts à Suippes, dans la Marne.  - Radio France
Le monument aux morts à Suippes, dans la Marne. © Radio France - Sophie Constanzer
Le mémorial de Vimy, dans le Nord. Impressionnant devant les tranchées reconstituées.  - Radio France
Le mémorial de Vimy, dans le Nord. Impressionnant devant les tranchées reconstituées. © Radio France - Patrick Marlière

9h30 - La guerre a-t-elle cessé avec l'armistice ? "Non" explique Maxime Patte, historien. Il a fallu attendre le 28 juin 1919 pour que le traité de Versailles mette fin à la Première Guerre mondiale. 

9h15 - Symbole de la réconciliation franco-allemande, Emmanuel Macron et Angela Merkel étaient côte à côte à Rethondes ce samedi 10 novembre 2018. Ce dimanche, une soixantaine de chefs d'État sont rassemblés à Paris pour commémorer le centenaire de l'armistice.

La plaque installée ce samedi 10 novembre par E. Macron et A. Merkel au mémorial de l’armistice de Compiègne. - Radio France
La plaque installée ce samedi 10 novembre par E. Macron et A. Merkel au mémorial de l’armistice de Compiègne. © Radio France - Fabien Le Cloirec

9h 10 - Épernay - Dans la Marne, les "reconstituteurs" sont aussi rassemblés pour cette journée du 11 novembre.

Soldat du 3eme régiment de zouave et une infirmière second empire. - Radio France
Soldat du 3eme régiment de zouave et une infirmière second empire. © Radio France - Nicolas Schmitt
151e régiment italien de Sassari du nom d'une ville de Sardaigne. - Radio France
151e régiment italien de Sassari du nom d'une ville de Sardaigne. © Radio France - Nicolas Schmitt
Infirmières italiennes de Carnia (nord est de l'Italie). - Radio France
Infirmières italiennes de Carnia (nord est de l'Italie). © Radio France - Nicolas Schmitt
3e régiment Berslieri Italien du Piemont. - Radio France
3e régiment Berslieri Italien du Piemont. © Radio France - Nicolas Schmitt

9h - Savez-vous pourquoi l'armistice a été signé en forêt de Compiègnes ? 

8h45 - Clairière de l'armistice - Cent ans après, des associations de reconstitutions historiques rendent hommage aux poilus à la Clairière de l’armistice à Rethondes (Oise). 

La Clairière de l'armistice ce dimanche et des passionnés de la Grande Guerre rassemblés au petit matin. - Radio France
La Clairière de l'armistice ce dimanche et des passionnés de la Grande Guerre rassemblés au petit matin. © Radio France - Fabien Le Cloirec

Ce dimanche matin, au cours de trois heures trente d'émission spéciale découvrez des reportages, des chroniques, des interviews et écoutez la parole donnée au public et aux visiteurs des sites mémoriels sur les terres picardes, nordistes et champardenaises. Un plateau studio avec un invité professeur d'histoire-géographie en fil rouge pendant toute l'émission.

De 9h à 12h30, retrouvez nos reporters en direct des sites de mémoire : 

  • En Picardie à Villers-Bretonneux (mémorial australien), Péronne (historial de la Grande Guerre) et Rethondes (clairière de l'armistice).
  • Dans le Nord à Arras (cimetière militaire allemand) et Vimy (parc mémorial canadien).
  • En Champagne-Ardenne à Suippes (nécropole nationale), Vrigne-Meuse (lieu de la dernière offensive ordonnée par le maréchal Foch) et Epernay (monument aux morts).

De 14h à 16h, poursuivez la journée avec un programme spécial Grande Guerre avec le meilleur des séries picardes et nordistes diffusées à l'antenne.