Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

EN IMAGES - Ancien stade Bollée : cinq ans de friche en attendant des logements

vendredi 1 avril 2016 à 18:05 Par Alexandre Chassignon, France Bleu Maine

RETOUR SUR INFO - Vide depuis cinq ans, l'ancien antre du MUC 72 est devenu le paradis des oiseaux et des herbes folles. En attendant un chantier. Sur près de quatre hectares, en pleine ville, il devrait accueillir des logements.

Les riverains du stade Bollée apprécient le calme du quartier.
Les riverains du stade Bollée apprécient le calme du quartier. © Radio France - Alexandre Chassignon

Du lierre et quelques arbustes poussent entre les marches de la tribune. Voilà plus de cinq ans que l'on ne joue plus au football sur la pelouse du stade Bollée. D'ailleurs il n'y a plus de pelouse, la ville a récupéré la terre, de bonne qualité, pour le Jardin des plantes. Les deux tribunes latérales ont été démontées.

L'endroit est en friche mais pas à l'abandon. Une demi-douzaine d'agents de la ville y sont basés. Ils gardent aussi les anciennes tribunes, entièrement grillagées pour éviter les intrusions.

Bollée n'est pas tout à fait vide non plus puisque les écoles de foot du Mans FC y restent basés. Ils jouent sur les terrains annexes mais utilisent toujours huit vestiaires sous la grande tribune.

Diaporama - utilisez les flèches pour changer de photo et la croix pour passer en plein écran

Des logements mais pas de grands immeubles

Tout cela ne durera pas éternellement. Samuel Lopes, l'adjoint à l'urbanisme à la ville du Mans, estime que le site peut accueillir "entre 120 et 150 logements". La ville est propriétaire de l'ensemble sportif qui comprend le stade, ses terrains annexes et des courts de tennis. Seule l'emprise du stade sera réaménagée, soit entre 3,5 et 3,8 hectares. Même si le cahier des charges n'est pas encore écrit, la ville n'envisage pas de construire très haut. "Le PLU autorise quatre étages, nous n'irons sans doute pas jusque là".

Des intentions plutôt en phase avec les attentes des riverains, qui espèrent que le calme du quartier restera préservé. Ils relancent leur association avec une assemblée générale début juin. "C'est très agréable en été, des oiseaux migrateurs ont repéré l'endroit", note Émilien Legeais, président de l'association des riverains.

A la place des tribunes latérales, un terrain vague. - Radio France
A la place des tribunes latérales, un terrain vague. © Radio France - Alexandre Chassignon
... et ce de chaque côté. - Radio France
... et ce de chaque côté. © Radio France - Alexandre Chassignon