Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

EN IMAGES - Etudiants, intermittents, retraités : plus de 700 manifestants dans les rues d'Orléans ce 1er mai

-
Par , France Bleu Orléans

Pour la traditionnelle manifestation du 1er mai, plus de 700 personnes ont battu le pavé dans les rues d'Orléans ce samedi matin. Les manifestants sont venus "défendre les droits des travailleurs" mais aussi dénoncer la gestion de la crise sanitaire et ses conséquences économiques et sociales.

Plus de 700 personnes ont manifesté à Orléans ce samedi 1er mai 2021.
Plus de 700 personnes ont manifesté à Orléans ce samedi 1er mai 2021. © Radio France - Marine Protais

Après un 1er mai confiné en 2020, cette fois les manifestants ont réinvesti les rues un peu partout en France, y compris à Orléans. Le rendez-vous était fixé à 10h30 Place de la Loire.

Les manifestants se sont retrouvés Place de La Loire en milieu de matinée.
Les manifestants se sont retrouvés Place de La Loire en milieu de matinée. © Radio France - Marine Protais

Drapeaux de syndicats et banderoles surplombaient le cortège, qui s'est ensuite élancé, en musique, en direction du centre-ville.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Plus de 700 personnes,ont manifesté dans les rues du centre-ville, rue Royale, Place de la République puis devant la cathédrale - selon la police, et 1 200 selon la CGT - pour "défendre les droits des travailleurs". Beaucoup ont insisté sur le fait que le 1er mai "n'est pas la fête du travail, mais la fête des travailleurs", avec, au cœur des revendications, l'abandon de la réforme de l'assurance-chômage.

Lutter pour l'abandon de la réforme de l'assurance-chômage

"La crise sanitaire a encore plus creusé les inégalités", alerte Chantal, enseignante à la retraite. Elle s'inquiète pour la situation des travailleurs les plus précaires, comme les intermittents du spectacle, à l'arrêt depuis plus d'un an.

La principale revendication des manifestants est l'abandon de la réforme de l'assurance-chômage.
La principale revendication des manifestants est l'abandon de la réforme de l'assurance-chômage. © Radio France - Marine Protais

De nombreux intermittents faisaient d'ailleurs partie du cortège, comme Françoise, comédienne. Elle demande le maintien du système d'allocations tel qu'il est aujourd'hui, parce qu'elle l'assure, s'il n'existait pas, elle n'aurait jamais pu exercer son métier d'artiste pendant 43 ans.

François, comédienne, assure que la réforme de l'assurance-chômage met en "danger de morts"' les intermittents du spectacle.
François, comédienne, assure que la réforme de l'assurance-chômage met en "danger de morts"' les intermittents du spectacle. © Radio France - Marine Protais

Une réforme qui inquiète également les étudiants présents dans la manifestation. Jeanne, étudiante de 22 ans en école de design, est persuadée qu'un jour, elle sera au chômage. "L'emploi n'est pas du tout garanti aujourd'hui. J'ai l'impression que, dans mon entourage, personne ne trouve de travail. Et la précarisation des chômeurs, c'est vraiment quelque chose qui nous fait peur", confie la jeune femme.

Des étudiants ont également pris part à cette manifestation du 1er mai à Orléans.
Des étudiants ont également pris part à cette manifestation du 1er mai à Orléans. © Radio France - Marine Protais

_Son amie Claire, 21 ans, n'a pas encore intégré le monde du travail, mais craint de ne jamais toucher la retraite. "Sur le long terme, je suis quasiment certaine qu'on n'en aura pas, et c'est très angoissant."_

Un happening des intermittents du spectacle

Le cortège a ensuite rejoint le parvis du théâtre d'Orléans, en soutien aux intermittents qui occupent le lieu depuis un mois et demi.

Des artistes, comédiens, chanteurs, musiciens, ont organisé un happening juste à côté du théâtre d'Orléans ce samedi midi.
Des artistes, comédiens, chanteurs, musiciens, ont organisé un happening juste à côté du théâtre d'Orléans ce samedi midi. © Radio France - Marine Protais

Vers midi, ce samedi, des comédiens, danseurs, chanteurs ou encore musiciens, ont lancé un _happening._Un moyen pour eux d'exprimer, via leurs talents, leurs revendications. Ils dénoncent notamment la gestion de la crise du Covid-19 par le gouvernement et réclament plus de moyens pour l'hôpital public.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Choix de la station

À venir dansDanssecondess