Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Séance vaccination et dédicaces pour l'ex-rugbyman Sébastien Chabal, au centre de la Voulte-sur-Rhône

Un patient pas comme les autres est venu se faire vacciner à la Voulte-sur-Rhône : l'ex-rugbyman Sébastien Chabal s'est rendu au centre éphémère ardéchois pour faire sa première injection, ce mardi 20 juillet. La séance vaccination s'est transformée en sortie dédicaces pour la star ardéchoise.

Sébastien Chabal a fait sa première injection au centre éphémère ardéchois de la Voulte-sur-Rhône.
Sébastien Chabal a fait sa première injection au centre éphémère ardéchois de la Voulte-sur-Rhône. © Radio France - Marie Roussel

Sous le box de vaccination : préfet, chargés de communication, photographes et journalistes s'agglutinent autour d'Adeline, femme sapeur-pompier. C'est elle qui administre la première dose à Sébastien Chabal, l'ex-rugbyman venu se faire vacciner au centre éphémère de la Voulte-sur-Rhône, en Ardèche, ce mardi 20 juillet. 

Une pierre deux coups

Un petit événement pour les autres patients et membres de l'équipe médicale, qui demandent tour à tour selfies et autographes. Paul repart avec son QR code dans une main et une photo dédicacée de Sébastien Chabal de l'autre. Une pierre deux coups pour l'Ardéchois, qui a trouvé cette surprise "bien agréable". Pour l'ancien joueur du XV de France, c'est aussi une façon de joindre l'utile à l'agréable. "Depuis l'annonce du président, il n'y a plus besoin de grand monde pour inciter les gens à se faire vacciner parce que tout le monde en a compris l'importance. Mais si ma présence ici peut aussi servir à inciter des gens qui ne savaient pas s'ils allaient se faire vacciner, c'est bien." 

"On joint l'utile à l'agréable" - Sébastien Chabal

Infecté par le Covid-19 il y a quelques semaines, Sébastien Chabal a préféré attendre avant de faire sa première injection. "Je considère que c'est quelque chose d'important, de citoyen, de se faire vacciner. Pour le collectif." À ses côtés, le préfet de l'Ardèche Thierry Devimeux affiche un air satisfait. "Il y a beaucoup de sportifs présents aujourd'hui, parce que Sébastien Chabal est une tête d'affiche. Je suis certain que cela a fait venir des gens. En tout cas c'est le pari que j'ai fait.

Sébastien Chabal venu au centre de la Voulte-sur-Rhône à la demande du préfet d'Ardèche.
Sébastien Chabal venu au centre de la Voulte-sur-Rhône à la demande du préfet d'Ardèche. © Radio France - Marie Roussel

Dehors, les patients qui attendent leur tour ignorent, pour la plupart, la venue de Sébastien Chabal et cette médiatisation est diversement appréciée. William, par exemple, dit ne pas voir l'intérêt. "Cela fait un attroupement qui n'a pas lieu d'être dans un centre de vaccination," juge-t-il. Dans la file d'attente, une jeune femme estime que cela peut se révéler payant, notamment chez les adolescents de plus de douze ans : "pour ceux qui ne voulaient pas se faire vacciner, cette publicité peut être une bonne chose." 

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

En Ardèche, le nombre de personnes ayant reçu leur première injection s'élève désormais à 180.000 habitants, sur 360 000. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess