Société

EN IMAGES | Manifestation des agriculteurs à Paris : les tracteurs ont passé la nuit sur une aire de l'A13

Par Eric Turpin et Boris Letondeur, France Bleu Normandie (Calvados - Orne), France Bleu Cotentin et France Bleu Normandie (Seine-Maritime - Eure) mercredi 2 septembre 2015 à 11:55

Les tracteurs bretons et normands ont fait une halte sur l'aire de Beaumont en Auge sur l'A13
Les tracteurs bretons et normands ont fait une halte sur l'aire de Beaumont en Auge sur l'A13 © Boris Letondeur - Radio France

Plus de 400 agriculteurs bretons et normands ont fait une halte sur l'aire de Beaumont en Auge sur l'autoroute A13 dans la nuit de mardi à mercredi avec leurs tracteurs. Le convoi exceptionnel a repris la route vers Paris où une grande manifestation aura lieu demain jeudi.

Les agriculteurs bretons et normands ont fait une halte dans la nuit de mardi à mercredi sur l'aire de Beaumont-en-Auge sur l'autoroute A3 avant de reprendre la route dans la matinée en direct de Paris.

Il était 3h15 environ lorsque les premiers tracteurs sont arrivés, arborant des drapeaux bretons et des pancartes sur les lames avant. Sur les pancartes, on pouvait lire « Paysans en voie de disparition, en détresse direction Paris » ou encore « Hollande Ponce pilate, Le Foll Judas, vous nous crucifiez » .

Cette pause était la bienvenue pour les quelques 500 agriculteurs. « On commence à être très fatigués, la route est longue. Ca va moins vite qu'en voiture et rouler en convoi c'est très fatiguant » , explique Jean, du finistère, « On se relaie tous les deux ou trois heures. On fait attention aux gens qui circulent autour de nous pour ne pas trop les gêner » .

Dans ce cortège, on compte aussi quelque femmes comme Hélène. Cette salariée agricole se félicite du soutien de la population le long de la route : « On voit du monde sur tous les ponts quasiment. les gens nous font des grands signes de la main. Une fois la nuit tombée, ils allumaient des lampes torches pour nous faire signe. C'est très sympa » .

Pas d'improvisation

Cette halte sur l'aire d'autoroute de Beaumont-an-Auge n'était pas le fruit du hasard. « Tout a été prévu,  les points d'arrêt, le ravitaillement, la nourriture, les sanitaires, jusqu'au tri sélectif. Tout a été prévu pour un bon déroulement du convoi de la pointe du Finistère jusqu'à Paris » , explique Sébastien Alouzaouen, président des Jeunes Agriculteurs du Finistère, qui a préparé l'action depuis un mois.

Une quinzaine de tracteurs manchois ont rejoint le cortège dans la nuit. D'autres prendront le train en marche dans la journée. Les agriculteurs ont quitté mercredi matin à 10h l'aire de Beaumont-en-Auge avec leurs 200 tracteurs et véhicules pour rejoindre Paris, provoquant des ralentissements sur l'autoroute A13.