Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société DOSSIER : Mouvement des "gilets jaunes"

EN IMAGES. Pau : Gilets jaunes et forces de l'ordre face à face

samedi 1 décembre 2018 à 23:53 Par Evan Lebastard, France Bleu Béarn

Près d'un millier de gilets jaunes et les forces de l'ordre se sont faits face devant la mairie de Pau, vers 18h30 samedi soir. Pas d'affrontements, mais quelques dégradations sur la façade de l'Hôtel de ville.

Les gilets jaunes et les forces de l'ordre se sont fait face pendant plus d'une heure, rue Saint-Louis, sans s'affronter physiquement.
Les gilets jaunes et les forces de l'ordre se sont fait face pendant plus d'une heure, rue Saint-Louis, sans s'affronter physiquement. © Radio France

Pau, France

Plus d'une heure de face à face, sans heurts, devant la mairie de Pau, entre gilets jaunes et forces de l'ordre samedi soir. Près d'un millier de manifestants se sont retrouvés, d'abord place Clemenceau, avant de rejoindre la mairie.

Une dizaine de gilets jaunes ont tentés de forcer le portail de l'Hôtel de ville, sans succès. Il y a également eu des jets de terre et de pierres sur la façade. 

Plusieurs actions symboliques aussi : des tags "Macron démission" sur l'entrée ou encore une photo du président de la République brûlée.

Les forces de l'ordre sont arrivés pour faire barrage dans la rue Saint-Louis, et protéger la sortie du personnel de la mairie. Plusieurs gilets jaunes ont alors quitté le cortège pour se désolidariser des dégradations faîtes sur la mairie. Sur proposition des gilets jaunes, les policiers et gendarmes ont enlevés leurs casques. Ils les ont très vite remis alors qu'un œuf a été jeté sur la première ligne de policiers, rendant la situation d'autant plus tendue. 

Par ailleurs l'inauguration du "Jardin Enchanté" place Royale, qui devait avoir lieu à 18h a été annulée. Les derniers gilets jaunes se sont dispersés dans le calme vers 19h45.