Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

EN IMAGES - Vendée : la récolte de sel bat tous les records cette année à Noirmoutier

-
Par , France Bleu Loire Océan
Noirmoutier

La récolte de sel de la coopérative de sel de l'Ouest à Noirmoutier, qui regroupe 97 des 130 sauniers de l'Île, a atteint 4200 tonnes cette année, presque deux fois une année normale. Le tout, grâce à la sécheresse et l'été très ensoleillé.

Un des "petit tas" de sel de 1000 tonnes, le 23 septembre à la coopérative des producteurs de sel de l'Ouest.
Un des "petit tas" de sel de 1000 tonnes, le 23 septembre à la coopérative des producteurs de sel de l'Ouest. © Radio France - Marc Bertrand

Hervé Zarka regarde les premières pluies d'automne tomber sur les marais salants. Le président de la coopérative l'avoue : "On est contents que la pluie arrive. Être saunier, c'est un vrai marathon. Tant que le temps est sec, on travaille. Et là, on travaille non-stop depuis début juillet"

On n'a même pas assez de bâche pour tout recouvrir pour protéger le sel de la pluie !

Le résultat est derrière lui. Un tas de sel de 15 mètres de haut, 60 mètres de long. Plus un autre à côté. En tout, les 97 producteurs affiliés à la coopérative, sur les 130 que compte l'Île de Noirmoutier, ont récolté 4200 tonnes de gros sel cette année. Un record qui pulvérise celui de 2005, de 3500 tonnes.

Le "gros tas" de 3300 tonnes à droite, et le petit, 1000 tonnes à gauche, le produit de l'été.
Le "gros tas" de 3300 tonnes à droite, et le petit, 1000 tonnes à gauche, le produit de l'été. © Radio France - Marc Bertrand

La sécheresse, bénédiction des sauniers

La raison de cette année record, elle est simple : "C'est la sécheresse, qui a favorisé l'évaporation de l'eau de mer, il a fait beau et sec, ça fait beaucoup d'évaporation donc beaucoup de sel", explique Hervé Zarka.

Les années varient de rien du tout, c'était le cas en 2008 avec seulement 130 tonnes, à cette année avec 4200 tonnes où là c'est exceptionnel, historique même !

Chacun des 97 producteurs de la coopérative a battu son record personnel. Dominique Bodin par exemple, qui l'avoue, lui aussi est content que ça se termine : "C'est physique ! Surtout 'brouetter', le matin, remonter le sel pour le mettre en haut du tas et quand il fait aussi chaud que cet été, c'est compliqué", s'amuse-t-il. 

Des cristaux de gros sel, prêts à être empaquetés.
Des cristaux de gros sel, prêts à être empaquetés. © Radio France - Marc Bertrand

La récolte de cette année a permis de reconstituer les stocks, d'environ 6000 tonnes pour faire face au risque d'une future mauvaise récolte pendant trois ans. Et maintenant que la pluie est là, les sauniers ont rouvert les bouchons, et noyé les marais, jusqu'à l'été prochain.

Les sauniers n'ont pas assez de bâches pour tout recouvrir.
Les sauniers n'ont pas assez de bâches pour tout recouvrir. © Radio France - Marc Bertrand
Choix de la station

À venir dansDanssecondess