Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

En Indre-et-Loire, les litiges avec l'administration sont toujours d'actualité

-
Par , France Bleu Touraine

Les délégués départementaux du défenseur des droits ont dévoilé ce jeudi leur rapport d'activité sur l'année 2018. Une étude qui montre que les tourangeaux ont rencontré beaucoup de problèmes avec les différents services publics.

En Indre-et-Loire, le siège des délégués départementaux du défenseur des droits se trouve à Tours, au quartier du Sanitas.
En Indre-et-Loire, le siège des délégués départementaux du défenseur des droits se trouve à Tours, au quartier du Sanitas. © Maxppp - Vincent Isore

Indre-et-Loire, France

Les tourangeaux ont rencontré de grande difficultés avec l'administration française en 2018. C'est en tout cas ce qui ressort du nouveau rapport publié par les délégués du défenseurs des droits. 568 cas ont été traités, soit une hausse de 4% par rapport à 2017. Ces délégués sont des bénévoles qui viennent en aide aux personnes les sollicitant pour différents problèmes, comme de la discrimination à l'école ou au travail. Mais les demandeurs peuvent également leur demander de l'aide lorsqu'ils se sentent lésés par le fonctionnement d'un service public. 

C'est principalement pour ce motif que les personnes viennent voir les délégués du défenseur des droits, installés au centre de vie, dans le quartier du Sanitas. Cela représente 80% des cas traités sur l'année 2018. "J'ai des personnes qui sont venues pour des problèmes sur le site internet qui délivre les permis de conduire et les cartes grises. D'autres ont rencontré des difficultés pour obtenir leur allocation de retour à l'emploi", explique Alain Michel, délégué départemental. 

Le versement des prestations sociales, principal problème recensé 

En ce qui concerne les réclamations contre les services publics, 51% concernent la protection sociale et le versement des aides d'Etat, comme les APL ou les allocations familiales. Les demandeurs ont rencontré des difficultés au moment de créer leur dossier. Certains ignorent également la possibilité de toucher ces droits. Autre phénomène à prendre en compte : la fracture numérique. Ce problème persiste pour Alain Michel : "Si la numérisation de l'administration française a facilité de nombreux cas, pour d'autres dossiers, cela n'est pas du tout adapté. De plus, certaines personnes n'ayant pas accès à Internet se sentent complètement isolées".

Arnaud Roszak