Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

En Limousin, ceux qui poussent la porte du Secours Catholique vivent avec 506 euros par mois

jeudi 8 novembre 2018 à 18:36 Par Françoise Ravanne, France Bleu Limousin

En Limousin comme dans toute la France le secours catholique tire la sonnette d'alarme après avoir publié son rapport annuel sur la pauvreté. Dans la Région la précarité continue de progresser et les femmes sont particulièrement vulnérables y compris en milieu rural.

De plus en plus de familles monoparentales en Limousin selon le secours catholique
De plus en plus de familles monoparentales en Limousin selon le secours catholique © Maxppp - Chibane

Limousin, France

Le secours catholique vient en aide en Limousin à 6 385 familles . Des foyers qui vivent avec un revenu moyen de 506 euros par mois contre 540 euros sur le plan national . On rappelle que le seuil de pauvreté est de 1026 euros. Et en Limousin ce sont surtout des femmes qui sont frappées par cette situation de pauvreté. Des femmes jeunes essentiellement et qui élèvent seules leurs enfants. " On a toujours plus de familles monoparentales" explique t-on à l'association mais les femmes sont aussi vulnérables à la campagne. "Nous avons des personnes de plus de 60 ans, femmes d'agriculteurs et qui une fois veuves se retrouvent avec une pension de misère" précise la vice présidente du secours catholique en Limousin.

"La solitude est aussi une forme de pauvreté", le délégué régional de l'association en Limousin

Souvent et c'est surtout vrai à la campagne les personnes dans le besoin n'osent pas venir nous demander de l'aide explique Luc Piochon ,le délégué du Secours Catholique en Limousin : "On observe une pauvreté de découragement, les gens parfois nous le disent , ils ne veulent pas être des assistés, _ils préfèrent ne rien demander car ils ont honte"et c'est aussi vrai pour les prestations sociales. Beaucoup n'y ont pas recours à cause de la lourdeur administrative mais aussi et encore une fois parce qu'ils refusent d'être des assistés. "Ils préfèrent parfois travailler au noir ou tomber dans l'illégalité"._

Des familles qui viennent chercher une écoute

Quand les personnes demandent et poussent la porte du Secours Catholique ce qu'elles viennent chercher c'est avant tout l'accueil et l'écoute avant même l'aide alimentaire ou vestimentaire. Le secours catholique en Limousin c'est 39 lieux d'accueil répartis sur 3 départements et 650 bénévoles.