Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

En Mayenne, 3 à 5 mois d'attente pour passer le permis de conduire

-
Par , France Bleu Mayenne

En moyenne, les candidats mayennais doivent attendre entre 3 à 5 mois pour passer le permis de conduire. Raison principale : une impossibilité de rattraper le retard dû au confinement, sans avoir plus d'effectifs.

Photo d'illustration
Photo d'illustration © Maxppp - Yves SALVAT

Ça bouchonne pour passer le permis de conduire en Mayenne!

Les examens ont repris au début du mois de juin. Selon le CNPA Pays de la Loire (Conseil national des professions de l'automobile), le délai d'attente est en moyenne de 3 à 5 mois.

Le plus embêtant, c'est pour ceux qui voulaient le passer avant de partir en études supérieures - Christophe Moulinet, responsable d'une auto-école de Bonchamp-lès-Laval.

Il ne reste plus que quelques heures de conduite pour Enora, une jeune fille de 18 ans formée dans une auto-école de Bonchamp-lès-Laval. Elle avait prévu de passer l'examen en juin, à la veille de sa majorité. "Ça ne m'handicape pas mais ça aurait été plus pratique, avoue-t-elle. J'avais prévu de travailler cet été. C'est impossible de postuler sans permis de conduire et en disant qu'on dépend de nos parents.

Elle n'est pas la seule. Dans cette auto-école, les candidats qui échouent à l'examen une première fois doivent patienter près de deux mois pour retenter leur chance, contre 8 à 15 jours avant le coronavirus. "Le plus embêtant, c'est pour ceux qui voulaient le passer avant de partir en études supérieures, relève Christophe Moulinet, responsable de l'auto-école. En général, ils ne restent pas en Mayenne mais partent sur Rennes ou même plus loin. Eux devront sans doute revenir sur les vacances de la Toussaint."

Un manque de personnel

L'allongement des délais s'explique surtout par le manque de personnel. "Même si j'avais deux fois plus de dates d'examen, je serais dans l'incapacité de les attribuer parce que je n'ai pas les infrastructures nécessaires, poursuit Christophe Moulinet. Nous ne sommes que deux moniteurs."

Pour éviter la casse, il conseille aux candidats de passer en conduite supervisée, un dispositif similaire à la conduite accompagnée, ouverts aux élèves majeurs. "Ça permet de ne pas perdre les automatismes pendant le délai d'attente, explique-t-il. Désormais, je le propose systématiquement." 80% d'entre eux ont accepté.

Pour rattraper le retard, certains départements ont fait appel à des inspecteurs retraités. "Ce n'était pas possible de le faire en Mayenne car c'est un petit département : le dernier inspecteur est parti à la retraite il y a 4 ou 5 ans, explique Bertrand Boyère, responsable départementale des auto-écoles au sein du CNPA. Je pense qu'il aurait eu besoin d'une formation parce que les examens évoluent."

Bertrand Boyère envisage un retour à la normale vers le mois de décembre.

À LIRE AUSSI : "La relance éco : en Pays de la Loire, le coup de blues des auto-écoles"

Choix de la station

À venir dansDanssecondess