Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société DOSSIER : le Grand débat national en Mayenne

En Mayenne, les gilets jaunes veulent aussi organiser des débats pour ne pas laisser le champ libre à Emmanuel Macron

dimanche 20 janvier 2019 à 21:52 Par Germain Treille, France Bleu Mayenne

Le grand débat national est sur les rails. Le Président de la République tente ainsi de déminer la crise sociale qui secoue le pays. Les gilets jaunes, eux aussi, ont l'intention d'organiser, en Mayenne, des consultations citoyennes.

Un Gilet Jaune en Soule
Un Gilet Jaune en Soule © Radio France - Nathalie Bagdassarian

Évron, France

Ça ressemble vraiment à un contre-pied à ce qui a été lancé par Emmanuel Macron devant des maires normands et du Sud-Ouest, la semaine dernière. De grands débats étiquetés gilets jaunes.  Et l'organisation de ce type de rendez-vous devrait se faire dans les meilleurs délais promettent-ils. Comme à Evron, par exemple, d'ici une quinzaine de jours. 

La municipalité, elle nous l'a confirmé, mettra à la disposition des gilets jaunes des moyens matériels, une salle, des tables, des chaises par exemple. Cédric Jung est l'un des porte-paroles du mouvement dans les Coëvrons : "Moi, je suis pour la démocratie et pour l'échange avec tout le monde et c'est bien d'avoir une opposition, ça me motive. Tout le monde est bienvenu quelques soient les positions des uns et des autres".

Ce samedi 19 janvier, en marge d'une manifestation dans les rues de Laval pour l'acte 10 du mouvement, des gilets jaunes ont été reçus en Préfecture. 

"Il va appliquer ce dont il a envie"

Ils veulent disposer d'un QG départemental et avoir les équipements nécessaires afin d'organiser des débats et des réunions publiques. Des échanges, des discussions qui ne ressembleront pas, affirment-ils, à ce que vient d'entreprendre le chef de l'Etat : "c'est du cinéma, ça ne sert à rien. Il va appliquer ce dont il a envie, c'est tout" témoigne un manifestant. 

Les gilets jaunes mayennais et le Préfet ont prévu de se revoir dans les jours prochains. Une nouvelle forme de mobilisation semble se mettre en place pour ne pas laisser le champ libre à Emmanuel Macron.