Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

En Mayenne, les gîtes ont la cote pour les fêtes de fin d'année

-
Par , , France Bleu Mayenne

En Mayenne, les locations de gîtes se portent bien pour les fêtes de fin d'année, probablement pour ne pas dormir chez des proches et ainsi éviter une contamination au coronavirus. Pour les propriétaires, ces réservations compensent la baisse d'activité liée aux deux confinements.

Les réservations de cette fin d'année compensent la baisse d'activité liée aux deux confinements..
Les réservations de cette fin d'année compensent la baisse d'activité liée aux deux confinements.. © Maxppp - Luc Nobout

A cause de la crise sanitaire actuelle de la Covid-19,il n'est pas simple de s'organiser pour les fêtes de fin d'année. Les locations de gîtes ont explosé en Mayenne, à tel point qu'il est aujourd'hui impossible d'en trouver une. Une aubaine pour les propriétaires. Après avoir vécu deux confinements dans l'année et une baisse d'activité importante, le marché de la location se remet tout doucement. 

Des propriétaires divisés sur la question

ECOUTEZ

Celia Chieux est propriétaire d'un gîte dans le nord du département. Elle a décidé d'ouvrir le sien uniquement pour les familles : "On aime bien que les familles puissent se réunir en ce moment. Notre gîte est loué pour fin décembre et début janvier. Cela commençait à faire vraiment long." Cette longue période dont parle Célia, ce sont les deux confinements et les mesures sanitaires qui empêchent les groupes de plus de six personnes de se réunir. 

Clément Drujot, président de l'association des Gîtes de France en Mayenne, également propriétaire d'un établissement, lui, ne souhaitait pas ouvrir pour les fêtes. Trop dangereux, explique-t-il : "J'avais décidé de fermer pour Noël et la Saint-Sylvestre. Une famille, qui était déjà venue chez moi, m'a contacté pour passer une semaine, six membres de la même famille, et j'ai accepté." 

Les salles des fêtes étant fermées pour le réveillon de la Saint-Sylvestre, certains se sont tournés vers les gîtes : "J'ai eu une demande, un jeune qui voulait faire la fête avec ses amis, j'ai dit non, il ne faut pas prendre de risque", conclut-il. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess