Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

En Mayenne, un meilleur apprenti cuisinier à la sauce british

lundi 14 janvier 2019 à 6:06 Par France Bleu Mayenne, France Bleu Mayenne

Jo Stannard a débarqué d'outre-Manche il y a an pour intégrer l'équipe du restaurant le Relais du Gué de Selle, à Mézangers. Il y a très vite pris ses marques. En novembre dernier, il a été élu meilleur apprenti en cuisine du département.

Jo Stannard dans les cuisines du Relais du Gué-de-Selle
Jo Stannard dans les cuisines du Relais du Gué-de-Selle © Radio France - France Bleu

Mézangers, France

Il est né au pays du pudding, du jelly et du fish and chips. Autant dire à mille lieues de la gastronomie française. Cela n'a pas empêché Jo Stannard, natif de Doncaster, au nord de l'Angleterre, de remporter le prix du meilleur apprenti en cuisine de la Mayenne, en novembre dernier, face à huit concurrents.

L'apprenti de 21 ans a intégré l'équipe du chef Didier Peschard, au restaurant du Relais du Gué de Selle, à Mézangers, en février 2018. En parallèle, il suit des études au CFA des Villes à Laval. A son arrivée, il ne parlait pas encore français et a du faire preuve d'abnégation : "C'était très difficile au début, surtout lorsqu'on ne parle pas la langue. Heureusement, quand j'ai commencé, l'ancien pâtissier parlait anglais. Mais bon, c'était dur, il fallait tout donner." Un de ses collègues explique : "La cuisine a un langage universel, ce qui l'a sûrement aidé au départ."

Autre découverte à ses débuts : la cuisine française. Jo Stannard a mis les pieds dans un restaurant qui fait la part belle aux produits du terroir. "Il y a des choses dont je n'avais jamais entendu parler ou que je n'avais jamais vu, raconte-t-il. Par exemple, _je n'avais jamais travaillé les pâtes, comme les pâtes feuilletées_. Le chef Peschard m'a beaucoup appris." 

"En Mayenne, il y a beaucoup d'Anglais"

Cet apprenti est aussi une chance pour le Relais du Gué de Selle qui compte de nombreux Anglais à ses tables comme l'explique Didier Peschard : "Il ne faut pas oublier qu'en Mayenne, il y a beaucoup d'Anglais, on en voit chaque semaine ici.  Alors, si on peut parfois faire certaines choses qui leur rappellent leur pays, pourquoi pas." Le chef imagine également qu'un jour, peut-être, le jeune homme s'installera dans son pays d'origine et "exportera les produits mayennais". Outre-Manche ou ailleurs, Jo espère, à l'avenir, ouvrir ses propres fourneaux. Pour l'instant, il compte s'installer dans le département avec sa compagne.

Peut-on imaginer des plats anglais au Relais du Gué de Selle ? Peu probable... "Je ne suis pas chauvin, mais quand même, évoque avec sourire Didier Peschard. J'aime bien ma cuisine, française, de région, un petit peu de la Mayenne. Mais s'il peut apporter de la nouveauté ou de la légèreté dans certains plats, pourquoi pas."