Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

En Moselle, les motards se liguent contre le cancer

samedi 28 avril 2018 à 20:30 Par Laurine Benjebria, France Bleu Lorraine Nord

Roses dans les mains, les motards mosellans sillonnent tout ce week-end le département. Mais ce sont des kilomètres pour la bonne cause : la lutte contre le cancer. Et cette année, l'opération "Une Rose, Un Espoir" fête ses 20 ans !

L'opération "1 rose, 1 espoir" s'installe à l'hôpital Claude Bernard à Metz, le temps d'un week-end
L'opération "1 rose, 1 espoir" s'installe à l'hôpital Claude Bernard à Metz, le temps d'un week-end © Radio France - Laurine Benjebria

Lorraine, France

Les motards se liguent ce week-end contre le cancer en Moselle. C'est l'opération "Une rose un espoir". Pendant 2 jours, à bord de leur motos, ils sillonnent les rues du département avec un principe très simple : une rose en échange d'un don d'au moins 2 euros. Une grande collecte de fonds au profit de la lutte contre le cancer.

En 2017, les motards de St Julien-lès-Metz a distribué 8.600 roses - Radio France
En 2017, les motards de St Julien-lès-Metz a distribué 8.600 roses © Radio France - Laurine Benjebria

Des dons qui profitent directement aux malades atteints d'un cancer

Ces deux euros, ils vont directement auprès de la Ligue contre le cancer en Moselle. Les dons peuvent être utilisés dans la recherche, les soins de support (l'onco-esthéticisme), l'achat de matériel, les dépistages, ou encore l'accompagnement des familles des malades (offrir des chambres d'hôtels aux parents accompagnant leurs enfants par exemple). "Il y a des femmes qui n'ont plus de cheveux, qui n'ont plus de cils, on leur permet des coiffures, des maquillages correcteurs" explique Georges Koch, responsable du secteur St Julien-lès-Metz

"Ca leur permet de retrouver une certaine dignité, une certaine force", Georges Koch

Chaque euro bénéficie donc directement aux malades.

Georges Koch, responsable du secteur St-Julien-lès-Metz

Des roses vendues jusque dans les hôpitaux

Les motards vont directement auprès des habitants, se divisant entre eux les rues. A St Julien-lès-Metz, 60 deux roues font entendre leur moteur ce samedi. Sur chaque moto, deux personnes : c'est le passager qui va à la rencontre des habitants. Un porte-à-porte bien organisé.

Mais pour la première fois, cette année, les bénévoles de St Juliens-lès-Metz tiennent des stands fixes dans trois hôpitaux messins ce samedi et ce dimanche, de 13h à 17h : Claude Bernard, Belle Isle et Robert Schuman. C'est une autre visibilité, un autre lien qu'ils peuvent créer, cette fois directement auprès des patients, de leurs proches, mais aussi du personnel hospitalier. 

"C'est un peu d'espoir pour moi aussi, et pour [ma mère] surtout", Marie-Jeanne

A Claude Bernard, en une heure, ce samedi, plus de cinquante roses ont été vendues par les 4 bénévoles : "les gens sont sensibles, c'est chouette, c'est beau" sourit Anne-Marie, qui participe à sa toute première collecte pour l'opération.

1 rose 1 espoir s'installe pour 2 jours à l'hôpital Claude Bernard - Reportage

L'opération fête ses 20 ans !

Mais surtout cette année, l'opération souffle ses bougies. 20 ans ! Tout a commencé en Moselle, en 1998. Le fondateur, Bernard Braun, se lance dans l'aventure avec, au départ, une cinquantaine de motards, pour une récolte de 5.000 francs. Depuis, le chemin parcouru est impressionnant. "C'est une belle avancée, on grandit" se réjouit l'actuel président national, Sébastien Decourcelles.

L'an dernier, sur le plan national, l'opération a récolté plus d'1,5 million d'euros sur le plan national (21 départements). 

C'était un record (...) on est vraiment très fier de ça, Sébastien Decourcelles

Rien qu'au secteur de St Julien-lès-Metz les motards ont récolté 32.000 euros en 2 jours.

Sébastien Decourcelles, président national de l'opération "1 rose, 1 espoir"

L'opération Une rose, un espoir continue ce dimanche. Les motards du Secteur St Julien-lès-Metz sillonneront dès 9h les communes de Vantoux, Noisseville, Nouilly et de Servigny-les-Sainte-Barbe.