Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

En Pays de la Loire, une personne pauvre sur trois est un enfant

En Pays de la Loire, on dénombrait 400.000 personnes pauvres en 2018 dont 124.000 enfants, selon les chiffres publiés ce jeudi par l'Insee. Les grandes agglomérations, Le Mans, Angers et Nantes, sont particulièrement touchées.

En Pays de la Loire, 400.000 personnes dont 124.000 enfants sont pauvres, selon l'Insee.
En Pays de la Loire, 400.000 personnes dont 124.000 enfants sont pauvres, selon l'Insee. © Maxppp - Rémy PERRIN

10,8% des habitants des Pays de la Loire étaient en situation de pauvreté en 2018, selon les chiffres de l'Insee publiés ce jeudi. Il s'agit du plus faible taux des régions françaises (3,8 points de moins que la moyenne en France métropolitaine). Selon l'institut des statistiques, cela s'explique notamment par des conditions socio-économiques plus avantageuses dans notre région, un chômage moins important et une meilleure insertion des jeunes sur le marché du travail. 

Mais la pauvreté touche tout de même 400.000 Ligériens, dont 124.000 enfants. Dans notre région, quasiment une personne pauvre sur trois est donc un enfant. Cela augmente, toujours selon l'Insee, le risque de décrochage scolaire ou encore de problèmes de santé.

Les familles monoparentales particulièrement touchées

Un tiers des personnes vivant dans une famille monoparentale sont touchées par la pauvreté. Ces familles connaissent des difficultés financières "même lorsqu'elles n'ont qu'un seul enfant, avec un taux de pauvreté de 27%", souligne l'Insee. 

Concernant les familles dont les parents sont en couple, elles sont moins concernées par la pauvreté. Cependant, 9 % des personnes vivant dans une famille constituée d’un couple et d’enfants sont pauvres dans notre région, soit 5 points de plus que pour les couples sans enfant.

Taux de pauvreté et nombre de personnes pauvres, selon le type de ménage en Pays de la Loire en 2018.
Taux de pauvreté et nombre de personnes pauvres, selon le type de ménage en Pays de la Loire en 2018. - Insee

Les retraités sont eux aussi exposés à la pauvreté : 9% d'entre eux rencontrent des problèmes financiers. À partir de 80 ans, les femmes seules vivent plus souvent sous le seuil de pauvreté que les hommes seuls (13 % contre 8 %). 

Fortes disparités territoriales

En Pays de la Loire, une part importante des habitants pauvres vit dans les grandes agglomérations. 37% d'entre eux habitent en effet dans les métropoles de Nantes, Angers et Le Mans. Les taux de pauvreté sont particulièrement élevés au Mans (18%), à Angers (14%) et à Nantes (12%). 

Les jeunes sont très touchés dans ces grandes villes : au Mans par exemple, 27% des habitants dont le référent fiscal a entre 25 à 29 ans sont pauvres. Ce taux est de 19% à Angers et 16% à Nantes.

Nombre de personnes pauvres et taux de pauvreté par intercommunalité en 2018
Nombre de personnes pauvres et taux de pauvreté par intercommunalité en 2018 - Insee

Les Ligériens qui vivent dans des territoires peu denses sont eux aussi exposés à la pauvreté. Cela concerne le nord de la Mayenne, le sud-est et le nord de la Sarthe, le nord de la Loire-Atlantique ou encore l'est de la Vendée. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess