Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

En période de canicule, la Croix Rouge renforce ses maraudes à Tours

-
Par , France Bleu Touraine

De l'eau fraîche, des vêtements propres ou tout simplement un sourire, les bénévoles de la Croix Rouge sillonnent les rues de la Métropole de Tours pour venir en aide à tous ceux qui sont à la rue. Des sans-abris qui souffrent particulièrement de la canicule.

Distribution d'eau fraîche indispensable en période de canicule sur ce camp d'SDF en bord de Loire
Distribution d'eau fraîche indispensable en période de canicule sur ce camp d'SDF en bord de Loire © Radio France - Yvan Plantey

Comment rester au frais et bien s'hydrater quand on vit dans la rue, notamment à Tours ? Les sans-abris sont particulièrement vulnérables en période de fortes chaleurs. Depuis vendredi et le déclenchement du plan Canicule en Indre-et-Loire, la Croix Rouge et l'association Entraide et solidarité organisent chaque jour une maraude. 

Nous avons deux glacières dans le fourgon pour pouvoir transporter et garder au frais une quinzaine de packs d'eau", Clément, responsable communication de la Croix Rouge à Tours

Un fourgon sillonne les rues de la Métropole pour apporter de l'eau, des vêtements, des produits d'hygiène et de première nécessité à tous ceux qui en manquent. Un téléphone aussi pour certains pour pouvoir appeler le 115 et trouver un hébergement d'urgence pour y passer la nuit. 

Chaque jour, ces bénévoles vont à la rencontre d'une cinquantaine de personnes en très grande précarité. Ce n'est pas forcément plus que les années précédentes, mais leur profil a changé. _"_C'est l'une des conséquences du Covid et du confinement", précise Clément. "On voit de plus en plus une population de pauvreté ordinaire. Des étudiants, des familles pauvres. Des populations qui viennent de tomber dans la rue et qu ne savent pas forcément vers qui se tourner". 

A la clé parfois, de vraies relations qui se créent entre bénévoles et SDF

Et puis il y a les habitués. Comme sur ce camp aménagé en bord de Loire tout près du pont Napoléon. Une quinzaine de personnes ont choisi de vivre ici. Au fil des maraudes, été comme hiver, de vraies amitiés se sont créées avec les bénévoles de la Croix Rouge. 

"On est aussi là pour le lien social. A force de se voir, on connait leur mode de vie. Effectivement, on leur apporte de la nourriture et de l'eau mais ce n'est pas tant ça qui est important, c'est aussi prendre de leurs nouvelles", affirme Aymeric, bénévole pour la Croix Rouge.

En une demi-journée, le fourgon de la Croix Rouge va avaler près de 80 km de route à travers la Métropole et rencontrer près d'une cinquantaine de personnes à la rue. À chaque fois, pour apporter de l'eau, des vêtements... et tenter de redonner le sourire. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess