Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

En plein été la SPA de la Haute-Vienne est submergée par le nombre de pensionnaires

vendredi 28 juillet 2017 à 16:22 Par Françoise Ravanne, France Bleu Limousin

En plein cœur de l'été la SPA de la Haute-vienne se dit débordée. Pas facile de pousser les murs pour accueillir les chiens et surtout les chatons qui arrivent en grand nombre chaque jour. Une situation qui n'est pas seulement due aux abandons l'été même si les vacances n'arrangent rien.

A la SPA prés de Limoges ces chiots n'auront aucun mal, eux, à trouver une famille d'adoption
A la SPA prés de Limoges ces chiots n'auront aucun mal, eux, à trouver une famille d'adoption © Radio France - Françoise Ravanne

Haute-Vienne, France

"Il n'y a pas de qualificatif pour décrire la situation cette année" c'est par ces mots que le président de la Société protectrice des animaux de la Haute-Vienne dresse un état des lieux. Pour Jean-Guy Donnart la situation était déjà catastrophique l'année dernière et cet été c'est encore pire. "Nous avions déjà passer la barre de 2000 animaux accueillis ici en 2016 et cette année il devrait y en avoir 200 de plus" précise t-il encore

"Il nous faut des familles d'accueil supplémentaires" Le président de la SPA

Si la SPA du département située sur la commune de Couzeix est débordée c'est parce que des gens leur apportent presque chaque jour de nouvelles portées de chatons. Désormais ce n'est pas seulement l'été que la situation est critique mais toute l'année. C'est dû aussi aux signalements pour maltraitance. Des signalements de voisins plus nombreux que par le passé et qui ont conduit au retrait d'une centaine d'animaux qu'il a fallu recueillir à la SPA sauf bien sûr pour des espèces atypiques, des serpents , des caméléons qui sont confiés à des sites plus appropriés.

"Heureusement nous avons nos bénévoles dont une quarantaine d'actifs qui viennent presque tous les jours" confie Jean-Guy Donnart, mais on manque de familles d'accueil pour accueillir quelques mois les chiots et chatons le temps que toutes les vaccinations soient à jour et qu'ils soient adoptables.

L'été, une période de grandes vacances peu propice aux adoptions

Une situation qui s'aggrave en période estivale car s'il y a des adoptions, elles sont moins nombreuses que le reste de l'année, les gens partent en vacances et attendent souvent la rentrée pour s'engager. Autre inquiétude pour la SPA c'est le coût des soins vétérinaires pour les animaux. Sur une année il faut débourser 400 000 euros, or si le nombre de pensionnaires à quatre pattes augmente, les subventions versées par les collectivités du département, elles, ne progressent pas.