Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

En plus du couvre-feu en Touraine, "il faut des mesures strictes dans sa vie personnelle" pour la préfète

-
Par , France Bleu Touraine

L'Indre-et-Loire sera soumis à un couvre-feu à partir de ce vendredi soir minuit. Pendant 6 semaines, il sera interdit de sortir entre 21h et 6h. Une situation qui ne pouvait pas être évitée explique la préfète Marie Lajus, qui espère que les Tourangeaux seront sérieux dans leur vie personnelle.

La préfète d'Indre-et-Loire Marie Lajus a fait le point sur la situation sanitaire dans le departement
La préfète d'Indre-et-Loire Marie Lajus a fait le point sur la situation sanitaire dans le departement © Radio France - Marcellin Robine

La préfète d'Indre-et-Loire a détaillé les nouvelles mesures pour lutter contre le Covid dans le département jeudi 22 octobre 2020. Couvre-feu, bars fermés pendant six semaines, port du masque obligatoire toute la journée dans la métropole de Tours... elle répond aux questions de France Bleu Touraine.

France Bleu : L'Indre-et-Loire passe donc en couvre-feu à partir de ce soir minuit. Pendant six semaines, il sera interdit de sortir entre 21h et 6h. Il était impossible de faire autrement ?

Marie Lajus : Malheureusement, nous faisons partie des départements qui vont être soumis à ces règles beaucoup plus strictes parce qu'on constate, comme ailleurs en France, que l'épidémie galope, elle progresse, plus uniquement dans les zones urbaines. On a des taux d'incidence qui montrent que le virus circule extrêmement vivement et que si on n'applique pas des mesures beaucoup plus strictes dès maintenant, on va se retrouver très vite avec des hôpitaux embolisés et un nombre de morts qui va monter en flèche.

FB : On pouvait s'attendre à un passage de la métropole de Tours en couvre-feu mais l'Indre-et-Loire affiche un taux d'incidence qui ne dépasse pas le seuil d'alerte maximale. Pourquoi il n'y a pas de différence entre l'agglomération et le reste du département ?

MJ : Parce que nous sommes menacés par l'occupation des lits et par une épidémie qui se diffuse partout, y compris dans les départements voisins. Donc le gouvernement a pris une décision très forte, mais dont on espère qu'elle sera très efficace, qui est d'appliquer ce couvre-feu dans 54 départements dans leur totalité, de manière à tenter de mettre un coup d'arrêt à ce qui ressemble à une deuxième vague, qui pourrait être sinon aussi forte que la première.

C'est un coup très dur.

FB : Pendant six semaines, les gymnases et les piscines resteront fermés, sauf pour les mineurs. Les restaurants devront fermer à 21h et les bars n'auront pas le droit d'ouvrir. C'est un gros coup dur.

MJ : C'est un coup très dur effectivement pour l'ensemble de la population et pour des professionnels qui sont particulièrement touchés. Ils vont bénéficier de mesures de soutien extrêmement importantes. Une solidarité nationale qui est nécessaire pour faire en sorte que toutes ces activités puissent se relever dès que l'on sera sorti de cette situation épidémique. Mais on a bien conscience du coup très difficile qui est porté à l'économie.

FB : Ce couvre-feu, cela veut aussi dire le retour de l'attestation, pour qui et pour quoi faire ?

MJ : En effet, l'attestation est nécessaire pour sortir de chez soi, pour se déplacer sur la voie publique en voiture ou à pied entre 21h et 6h du matin. Elle permet d'établir que l'on a un motif légitime, que ce soit un motif professionnel ou pour se rendre par exemple auprès d'un de ses proches pour lui porter assistance ou pour une raison de garde d'enfants. Ce sont un peu les mêmes modalités que l'on a connu pendant le confinement.

Ce couvre-feu ne sera efficace que si nous mettons tous en œuvre des mesures strictes dans nos vies privées. 

FB : Il y a une semaine, vous annonciez déjà la fermeture des bars et des restaurants à 22h, maintenant, c'est le couvre-feu. À quoi peut-on s'attendre dans une semaine ?

MJ : Il faut tout simplement appliquer bien sûr les mesures réglementaires obligatoires mais il faut aussi appliquer dans sa vie personnelle des mesures extrêmement strictes. Ce couvre-feu, il ne sera efficace que si nous mettons tous en œuvre ces mesures là : cesser d'organiser des dîners, des fêtes, des retrouvailles avec sa famille ou en respectant une distance. Nous pourrons à ce moment là éviter un reconfinement. 

À noter aussi que le port du masque est désormais obligatoire toute la journée dans l'ensemble de la métropole de Tours. Toutes les nouvelles mesures sont à retrouver ici.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess