Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Quelques animalistes se rassemblent à Montpellier pour réclamer des cirques sans animaux

-
Par , France Bleu Hérault

Ce mercredi midi, quelques animalistes se sont donnés rendez-vous devant l'Hôtel de Région de Montpellier afin d'exprimer leur souhait de cirques sans animaux au sein de la région Occitanie. Ce rassemblement vient en réponse aux propos de Carole Delga, qui ne voit pas d'intérêt régional à ce sujet.

Les animalistes exprimant leurs revendications devant l'Hôtel de Région
Les animalistes exprimant leurs revendications devant l'Hôtel de Région © Radio France - Juliette BERNARD

Ce mercredi, des militants de la cause animale se sont rassemblés sur le parvis de l'Hôtel de Région, pancartes en main, pour se faire entendre de la Présidente de la Région. Ces citoyens, tous fervents supporters du mouvement PAZ (Paris Animaux Zoopolis) demandent à ce que le Conseil Régional inscrive à l'ordre du jour le sujet des cirques sans animaux. Cette demande est réitérée à chaque conseil par le Conseiller Régional d'EELV, Gerard Onesta, mais refusé par Carole Delga qui estime que "l'intérêt régional n'est pas fondé".

Paris Animaux Zoopolis estime que ne pas laisser la place au débat est "un déni de démocratie" alors que "la majorité des français est contre la présence d'animaux sauvages dans les cirques à 67%".

Laurence Hay adhérente du mouvement PAZ

"Je suis contre les cirques avec animaux, mais c'est aux mairies d'interdire".

Carole Delga la présidente de région a répondu aux manifestants dans un communiqué "Interpellée à plusieurs reprises sur ce sujet, je suis personnellement contre l'exploitation d'animaux à des fins de représentations publiques. Les animaux sauvages n'ont pas pour rôle de divertir un public. Leur place doit être dans leur environnement naturel. 

Sans doute faudra-t-il légiférer au niveau national, mais aujourd'hui la décision d'interdire les cirques avec les animaux sauvages appartient d'abord aux mairies. Ce sont elles qui délivrent les autorisations et je ne peux qu'encourager les maires d'Occitanie à ne pas accueillir de cirques avec des animaux sauvages comme c'est déjà le cas dans plusieurs villes du territoire." 

De son côté la ville de Montpellier s'est engagée à respecter ce souhait et ne plus accueillir de tel cirque depuis le mois de janvier 2019.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess