Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

En Sarthe, ça va comme sur des roulettes pour le roller derby

-
Par , France Bleu Maine

Fondé il y a six ans par une poignée de pionnières, le club de roller derby du Mans compte aujourd'hui soixante adhérents et trois équipes. L'originalité et l'exigence de cette discipline essentiellement féminine séduit de plus en plus... Y compris jusqu'aux hommes !

Les Missfeet du Mans (en bleu) en pleine action lors d'un tournoi
Les Missfeet du Mans (en bleu) en pleine action lors d'un tournoi © Radio France - Ruddy Guilmin

Le Mans, France

Sur une piste ovale, deux équipes tournent dans le même sens en formant une sorte de mêlée. Dans chaque camp, une patineuse désignée, la jammeuse, doit se faufiler à travers la masse pour marquer des points, avec l'aide de ses co-équipières. Mais surtout en évitant les bloqueuses adverses qui tentent d'empêcher sa progression. Voilà résumé le principe du roller derby, un sport féminin qui se développe en France depuis quelques années, y compris au Mans.

Fondée il y a six ans par une poignée de passionnées, l'association sarthoise roller derby 72 compte aujourd'hui 60 pratiquants, soit près d'un quart des effectifs de toute la région pays de la Loire. Et si la discipline séduit tant, outre sa dimension spectaculaire et un peu rock'n'roll, c'est aussi par son originalité et sa dimension très physique selon la présidente du Roller Derby 72, Lucile Fourmont : "Il y a peu de sports purement féminins, donc ça permet de se mettre un peu en avant, c'est assez complet car ça fait travailler l'agilité, le cardio... Et puis c'est un sport de contact. Quand ça a été inventé aux Etats-Unis, c'était vraiment du catch sur patin, c'était que de la castagne ! Maintenant avec les nouvelles règles, ça a beaucoup évolué. On n'a pas le droit de taper avec la tête, ni avec les poings, tout est fait pour protéger les joueuses... Mais bon, ça reste assez original et pas commun !"

Sur les 3 dernières années, le club du Mans a même doublé ses effectifs. Et peut aujourd'hui se permettre d'avoir trois équipes : les Missfeet, engagées en championnat National 2, les Chicaneuses pour la pratique loisir... Et les Rillettes Chili Peppers pour les garçons, qui s'approprient à leur tout ce sport au départ exclusivement féminin. Alors, cela signifie-t-il la fin du girl power dans le roller derby ? "Non, non, pas du tout, insiste Charlène, membre des Chicaneuses, c'est hyper bien accueilli, c'est même chouette que les garçons aient envie de pratiquer. On s'entraîne ensemble et dans certaines villes il y a même des équipes mixtes. Il n'y a aucune rivalité."