Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société DOSSIER : Mouvement des "gilets jaunes"

En Sarthe, un acte 6 à quitte ou double pour les gilets jaunes

vendredi 21 décembre 2018 à 17:42 Par Jérôme Collin, France Bleu Maine

Le mouvement des gilets jaunes s'essouffle considérablement en Sarthe. Le rond-point de LDC à Sablé-sur-Sarthe a été délogé par la police. Ce week-end est donc important pour les gilets jaunes. Certains appellent à bloquer les grandes surfaces, notamment de la zone nord du Mans.

Au Mans, le rond point de l'Océane reste le point de blocage le plus important
Au Mans, le rond point de l'Océane reste le point de blocage le plus important © Radio France - Bertrand Hochet

Sarthe, France

Pour le sixième week-end de mobilisation, les gilets jaunes sarthois veulent se montrer à l'approche des fêtes de fin d'année. Ils envisagent plusieurs actions, mais il est encore difficile de savoir lesquelles seront réellement suivies par les manifestants.

  • Des gilets jaunes appellent à tenir les ronds-points de l'Océane et de Beauregard, au nord du Mans, à proximité de la zone commerciale et de la galerie marchande d'Auchan qui seront noires de monde pour les dernières courses de Noël. Certains manifestants veulent filtrer ou carrément bloquer la circulation et empêcher l'accès aux magasins pour "paralyser l'économie". D'autres en revanche sont conscients que ces actions ne seront pas populaires auprès des Manceaux et Sarthois. Ils veulent donc simplement être visibles mais sans bloquer l'accès aux commerces.
  • Un événement sur Facebook évoque la possibilité de bloquer voire de pénétrer sur le site d'Alsetex, à Précigné, où sont fabriquées des grenades lacrymogènes. Une trentaine de gilets jaunes s'étaient rendus devant le site le vendredi 7 décembre pour y déposer des banderoles. 

Les gilets jaunes ont encore de l'espoir de faire plier le gouvernement

Après cinq semaines de mobilisation, les gilets jaunes ont obtenu des garanties du gouvernement. L'Assemblée nationale a voté en urgence, vendredi 21 décembre, les mesures annoncées pour le pouvoir d'achat : une hausse de la prime d'activité, des heures supplémentaires défiscalisées, l'exonération de la hausse de la CSG pour les retraités gagnant moins de 2 000 euros... Mais ils veulent encore plus, notamment la mise en place du référendum d'initiative citoyenne. 

Certains gilets jaunes ont de l'espoir, depuis que les policiers ont obtenu des concessions du gouvernement. "C'est même pas de l'espoir, c'est une certitude, ça va nous remotiver", témoigne Sylvain, qui était sur le rond-point LDC de Sablé-sur-Sarthe.

L'action des policiers, ça nous donne un poids de plus pour nous battre encore plus longtemps

"On peut le prendre comme une gifle que les policiers nous ont mis. Ils se sont servis du mouvement des gilets jaunes, comme les routiers. Ça n'est pas très classe mais ce n'est pas grave. Ce qu'on va gagner en plus pour tout le monde, ça sera énorme et positif. _Ce qu'on a obtenu, on sait qu'on n'a pas fait payer les patrons. On a un peu fait vaciller le gouvernement mais pas encore assez, donc ça va continuer_", assure Sylvain.