Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

En Sarthe, un nouveau numéro pour joindre les médecins de garde

-
Par , France Bleu Maine

Un nouveau numéro de téléphone, unique et gratuit, le 116 117, a été lancé ce mercredi 5 avril dans les Pays de la Loire, pour pouvoir joindre un médecin de garde la nuit ou le week-end. Deux autres régions, la Corse et la Normandie testent aussi le dispositif.

Le 116 117 est un numéro qui s'adresse notamment à ceux qui ont besoin des conseils d'un médecin.
Le 116 117 est un numéro qui s'adresse notamment à ceux qui ont besoin des conseils d'un médecin. © Maxppp - Jean-François FREY

Sarthe, France

En Sarthe, il existe depuis le mercredi 5 avril un nouveau numéro pour joindre un médecin de garde. Le 116 117, permet de contacter un professionnel de la santé, toute la nuit après 20h, le weekend et les jours fériés. Ce dispositif permet à chacun d'obtenir des conseils et une éventuelle prise en charge, lorsque le cabinet de votre généraliste est fermé.

Pour le moment, ce numéro n'est disponible que dans trois régions de France : les Pays de la Loire, la Normandie et la Corse, mais il devrait être étendu sur tout le territoire français d'ici la fin de l'année. L'objectif est notamment d'uniformiser l'accès à la médecine de garde grâce à un numéro unique, national et gratuit.

Le 15 reste le numéro des urgences

Le 116 117 permet donc d'entrer en contact avec un professionnel de la santé. En Sarthe, c'est le Samu 72, qui répond. Il pourra délivrer des conseils, organiser la visite d'un médecin de garde si nécessaire, et l'intervention du Samu, si l'appel porte en réalité sur une urgence.

Néanmoins, le numéro historique du Samu, le 15, reste le numéro à composer en cas d'urgence vitale.

Le Samu 72 voit l'apparition de ce nouveau numéro d'un bon œil. Sur les écrans de leur standard, les appels provenant du 15, et ceux provenant du 116 117 s'affichent dans deux colonnes différentes. Pour Florence Déciron-Debieuvre, la chef de service du Samu 72, cela permettra tout simplement d'effectuer un premier tri en fonction de l'urgence supposée des appels. "Jusqu'à présent, les week-ends nous avions parfois énormément d'appels qui arrivaient via le 15. Certains patientaient de longues minutes, d'autres raccrochaient. Nous avions toujours peur de passer à côté d'un appel ultra-urgent." Ces derniers pouvaient en effet être noyés parmi les appels de conseils, "par exemple pour savoir comment réagir quand un enfant a de la fièvre ", détaille le médecin. Elle affirme que ce type d'appel, qui ne nécessite même pas le déplacement d'un médecin représente près d'un appel sur deux au Samu Sarthois.

La création du 116 117 semble donc répondre à un réel besoin d'information. Néanmoins il faudra sans doute du temps pour que le fonctionnement de ce numéro soit bien compris, et rentre dans les mœurs.

Quels moyens pour faire fonctionner le 116 117?

L'agence régionale de santé estime que la création du 116 117 pourrait faire augmenter de 20% le nombre d'appels reçu par le Samu 72. "Nous avons déjà pris des mesures pour augmenter les moyens" , affirme Pascal Duperray, le directeur de l'accompagnement et des soins à l'agence régionale de santé, qui reconnaît néanmoins "naviguer à vue, puisque le dispositif est encore en phase de test".

Au Samu 72, les médecins craignent de ne pas pouvoir faire face à une forte hausse des appels, si aucun personnel supplémentaire n'est embauché. La demande est aussi relayée au niveau national par le syndicat des médecins libéraux.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu