Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

En Sarthe, une famille kosovare menacée d'expulsion de son appartement en pleine canicule

-
Par , France Bleu Maine

La famille Deli pourrait être expulsée de son logement à partir de ce vendredi 26 juillet 2019. Ces kosovares, arrivés en France il y a trois ans redoutent de se retrouver à la rue, en pleine canicule, alors que la mère est malade. Des soutiens se sont rassemblés, mercredi, devant leur immeuble.

Les parents et la fille de la famille Deli, entourés par des élus
Les parents et la fille de la famille Deli, entourés par des élus © Radio France - Louis de Bergevin

Allonnes, France

Le père, la mère et les enfants Deli sursautent dès que l'interphone sonne chez eux. Cette famille d'immigrés kosovares habite à Allonnes, près du Mans. A partir de ce vendredi 26 juillet 2019, elle est menacée d'expulsion. Les parents et leurs trois enfants ne veulent pas se retrouver à la rue en pleine canicule. Et encore moins de devoir rentrer au Kosovo ou au Monténégro, d'où est originaire le père. Des élus et des citoyens sont venus les soutenir.

Ils ne peuvent pas rester deux jours dehors par cette canicule" - Michel Victor, adjoint au maire

"On ne peut pas expulser les gens en hiver, par un grand froid, rappelle Michel Victor, un adjoint au maire d'Allonnes. _Les conditions météo sont exceptionnelles cette semaine_, donc elles justifient un traitement un peu allégé."

Le maire d'Allonnes demande au préfet de la Sarthe de "surseoir à la procédure d'expulsion en cours"

Une cinquantaine de personnes s'était donc réunie devant l'immeuble de la famille ce mercredi 24 juillet. Des élus, des associations et des voisins. Le maire de la ville a demandé au préfet de retarder la procédure d'expulsion en attendant des températures plus clémentes.

Les soutiens craignent une expulsion du territoire

"Nous, mes parents, mon frère, ma sœur, voulons rester en France, explique Mohamad, le fils aîné, âgé de 18 ans, qui insiste sur le fait qu'il se sent "chez lui", ici. Je suis au lycée, je prépare un diplôme de mécanique, j'adore mes études. J'aime aussi la France, j'y ai beaucoup d'amis."

La famille Deli, en bas de son appartement à Allonnes - Radio France
La famille Deli, en bas de son appartement à Allonnes © Radio France - Louis de Bergevin

Parce que c'est ce qu'il craint, la prochaine étape. "La suite on la connait, s'inquiète Yousseff Ben Amar, conseiller municipal de la ville. Qui dit expulsion d'un logement dit relogement provisoire. Et on sait qu'après ça peut être très rapidement la rue, puis l'expulsion du territoire. On n'a pas envie d'arriver dans ce genre de situation."

A quoi ça sert qu'ils aient appris le français? A quoi ça sert qu'ils essayent d'avoir un diplôme puisqu'ils ne pourront pas l'utiliser là-bas? Ça sert à quoi" - Sandra, une voisine proche de la famille

Les soutiens des Deli se sont échangés leurs numéros de téléphone. Ils se tiennent prêt, le jour de l'arrivée de la police, pour "faire une chaîne humaine, en guise de soutien, en guise d'humanité, tout simplement".

Choix de la station

France Bleu