Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Le plan Alerte enlèvement déclenché pour retrouver Mia, une fillette de 8 ans enlevée par trois hommes dans les Vosges

En Seine-Saint-Denis, 9 jeunes sur 10 pensent que les habitants sont discriminés par la police ou la justice

-
Par , France Bleu Paris, France Bleu

Ces données sont révélées par une enquête réalisée par Harris Interactive pour le conseil départemental de Seine-Saint-Denis. Par ailleurs, huit habitants sur dix du département partagent aussi ce ressenti. "Un plan anti-racisme semble nécessaire", réagit le conseil départemental dans un communiqué.

Contrôle de police (photo d'illustration)
Contrôle de police (photo d'illustration) © Radio France - Olivier Lebrun

Neuf jeunes sur dix, âgés de 18 à 24 ans et vivant en Seine-Saint-Denis, pensent que les habitants de leur département sont discriminés par la police ou la justice, selon une enquête réalisée par Harris Interactive pour le conseil départemental de Seine-Saint-Denis. 

Cette étude, menée auprès de 1.004 personnes, intervient dans une période très tendue, alors que les manifestations contre les violences policières et le racisme dans la police se multiplient en France et dans le monde.

Huit habitants sur dix partagent aussi ce ressenti

Cette discrimination de la police et la justice envers les habitants du 93 est aussi ressentie par huit habitants sur dix du département. Autres discriminations soulevées par les sondés : celles dans le monde du travail (87%), au moment de la recherche d'emploi (88%). 

Même chose pour le logement : 85% des sondés pensent que des personnes vivant en Seine-Saint-Denis sont discriminées lors de la recherche d'un appartement par exemple. 

Selon cette enquête, près de six habitants du département sur dix (56 %) déclarent avoir été eux-mêmes victimes de discrimination durant ces cinq dernières années. Plus du tiers des sondés disent avoir eu le sentiment d'être discriminés spécifiquement parce qu'ils habitent en Seine-Saint-Denis ; 42 % jugent que les discriminations ont augmenté ces cinq dernières années.

"Il faut un grand plan de lutte contre ces discriminations", réagit le président du Conseil départemental du 93

Selon cette étude, plus de 80 % des sondés déclarent que la couleur de peau, la religion et le quartier d'habitation sont des facteurs principaux de discrimination.  

Pour endiguer ces discriminations, les personnes interrogées estiment que l'éducation est le meilleur recours contre les discriminations (95%) ; mais comptent aussi sur les maires, l'Etat et les associations pour agir.

Face à cette enquête, le président du Conseil départemental de Seine-Saint-Denis explique sur France Info ce mercredi 10 juin ne pas être surpris par ces chiffres : "Il faut un grand plan national de lutte contre les discriminations, estime Stéphane Troussel. Il y a maintenant longtemps que la population de la Seine-Saint-Denis a ce sentiment de discrimination à la fois sociale, territoriale."

_"J'ai le sentiment qu'_avec les mobilisations actuelles, nous sommes à un tournant qui doit être l'occasion de sortir enfin du déni concernant les discriminations", conclut le président du Conseil départemental de Seine-Saint-Denis.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess