Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

En Touraine, les retards exaspèrent les usagers de la SNCF

mercredi 27 août 2014 à 16:58 Par Yohan Nicolas, France Bleu Touraine

Quatre usagers sur dix de la SNCF se plaignent des retards. C'est le bilan d'une enquête nationale publiée par la CLCV. Et ils sont également plus de 60 % à demander un changement du système d'indemnisation lors de retards subis.

La CLCV sonde les usagers du train et notamment du TGV
La CLCV sonde les usagers du train et notamment du TGV © Fotolia.com

Selon l'association de défense des consommateurs CLCV, 40% des usagers des transports en commun subissent régulièrement des retards . A la SNCF, la plupart de ces petits retards ne sont pas dédommagés, car tout ça est très encadré.

Un remboursement seulement à partir d'une demi-heure de retard

Le remboursement ne peut intervenir qu'en cas de retard supérieur à 30 minutes , et à condition qu'il soit imputable à la SNCF . Aucun remboursement n'est prévu en cas de grève ou de mauvaises conditions climatiques.Entre une demi-heure et une heure de retard, la SNCF rembourse 25% du prix du billet. 50% pour un retard de 2 à 3 heures. Cette règle s'applique uniquement pour les TGV et les trains grandes lignes, mais pas pour les TER. Les lignes régionales subissent pourtant de nombreux retards en raison de la vetusté des infrastructures et du matériel roulant.

35% de TGV en retard sur la ligne Paris-Tours ?

Pourtant selon l'association de défénse des consommateurs CLCV, 63% des français sont favorables à une indemnisation dès le quart d'heure . Ils demandent aussi une prise en charge des préjudices subis en cas de retard, comme une réunion manquée ou un entretien d'embauche raté. L’année dernière, 12% des TGV de la ligne Tours-Paris sont arrivés en retard selon la SNCF. 35% affirme l'association des usagers, soit l'équivalent d'une semaine de travail perdue. Il faut dire que les trains supprimés ne rentrent pas dans les statistiques de la SNCF .

"Je trouve ça dommage d'avoir 15-20 mins de retard et n'être pas indemnisé"