Société

En Vaucluse, les professionnels du tourisme redoutent une catastrophe économique si les festivals sont annulés

Par Thomas Séchier, France Bleu Vaucluse mardi 17 juin 2014 à 10:48

Manifestation des intermittents du spectacle
Manifestation des intermittents du spectacle © MaxPPP

Festival d'Avignon, Chorégies d'Orange : les deux plus grands festivals de l'été de Vaucluse sont menacés par la grève des intermittents. Pour les commerçants et hôteliers du département, une annulation équivaudrait à une catastrophe économique.

Il n'y a pas que les spectateurs qui redoutent l'annulation des festivals de l'été. Les professionnels du tourisme et les commerçants attendent eux aussi avec impatience la fin du conflit entre intermittents du spectacle et gouvernement. Un conflit qui dure toujours , les uns et les autres campant sur leurs positions - les premiers réclamant au second de ne pas ratifier l'accord qui prévoit le durcissement de leur régime d'indemnisation, le second ayant répondu par la voix de son Premier ministre Manuel Valls qu'il signerait bien le texte.

Des pertes de 40 à 50% du chiffre d'affaires mensuel

Chaque année, le Festival d'Avignon génère plus de 23 millions d'euros de retombées économiques . Une aubaine pour les hôtels, les restaurants et tous les commerces de Vaucluse. Mais avec la menace d'une annulation, les acteurs du tourisme avignonnais craignent des annulations de réservations en série .

Patrice Mounier, le président de l'Union des métiers et des industries de l'hôtellerie en Vaucluse, se sent "pris en otage".

PAF Hôtellerie Festival

Michel Fuillet, le président de l'Agence de développement touristique en Vaucluse, se rappelle du douloureux souvenir de l'année 2003, date de l'annulation du "In". Les commerçants avignonnais avaient alors perdu entre 40% et 50% de leur chiffre d'affaires sur le mois de juillet.

PAF Tourisme Festival

Aux Chorégies d'Orange - Aucun(e)
Aux Chorégies d'Orange - Jean-Louis Zimmermann
Les Chorégies d'Orange, menacées d'annulation... et de mort ?

A Orange, on redoute aussi l'annulation des Chorégies . Le directeur de ce festival, l'un des plus prestigieux pour l'art lyrique et qui avait échappé au mouvement de grève en 2003, affirme qu'une seule annulation de spectacle donnerait le coup de grâce financier à l'ensemble de la manifestation.

Chroregies / duffaut n° 1

Pour Raymond Duffaut, la position du gouvernement est difficile compréhensible .

Chorégies / duffaut n° 2 ( BOB PIF )

Raymond Duffaut et Thierry Mariani, respectivement directeur et président des Chorégies d'Orange, ont écrit au Premier ministre lundi pour lui faire part de leur inquiétude. Sept représentations (dont Nabucco et Otello , de Verdi, et les Carmina Burana , de Orff) sont prévues au Théâtre antique du 9 juillet au 4 août 2014.

La cour de la maison  Jean-Vilar était pleine pour écouter Olivier Py - Radio France
La cour de la maison Jean-Vilar était pleine pour écouter Olivier Py © Radio France - / Aurélie Lagain
La maison Jean-Vilar d'Avignon se mobilise également. Son directeur délégué, Jacques Téphany, a écrit, lui, au Président de la République pour lui demander "d'écouter les intermittents" et de "ne pas faire taire la voix du Prince de Hombourg qui doit s'élever dans la nuit d'Avignon, 63 ans après celle de Gérard Philippe". Le Prince de Hombourg, pièce de Heinrich von Kleist, a été choisie par Olivier Py pour ouvrir le Festival d'Avignon le 4 juillet .

A lire aussi : > Plusieurs festivals menacés par le mouvement des intermittents dans le sud