Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

La piscine de Saint Amand les Eaux se prépare à la réouverture, encore un peu de patience

-
Par , France Bleu Nord

On ne relance pas une grosse installation comme une piscine sur un claquement de doigt, les centres aquatiques doivent respecter des protocoles sanitaires strictes après 2 mois de fermeture, sans compter les nouvelles règles pour lutter contre la Covid, résultat pas d'ouverture avant le 22 juin

Franck Baudoux le directeur du centre aquatique de Saint- amand les eaux prépare la réouverture
Franck Baudoux le directeur du centre aquatique de Saint- amand les eaux prépare la réouverture © Radio France - Rafaela Biry Vicente

Si le premier ministre Edouard Philippe avait annoncé la réouverture des piscines dès le 2 juin, c'est techniquement impossible assurent les professionnels qui attendaient "le top départ du gouvernement pour lancer les protocoles sanitaires", explique Franck Baudoux, le directeur du centre aquatique de Saint-Amand les Eaux.

Il faut notamment contrôler la présence éventuelle de légionellose, un protocole très lourd qui se traduit par une purge du réseau d'eau chaude, la désinfection de toute la robinetterie, etc, jusqu'au prélèvement des laboratoires et l'autorisation préfectorale de réouverture, un délai incompressible d'une vingtaine de jours assure le directeur. Il faut en même temps assurer la montée en chauffe de l'eau, et le traitement de l'air

On relance pas une machine comme ça, et si on la relance mal, ça peut être préjudiciable pour l'avenir, donc il faut prendre son temps

Masque obligatoire jusqu'au casier, jauge divisée par 4

Au delà de ces dispositifs réglementaires, l'équipe a du imaginer la piscine "d'après" en mode Covid pour respecter les gestes barrières, et la distanciation sociale. 

Le centre aquatique a donc investi dans une plateforme de paiement en ligne qui permet de réserver, de payer et d'obtenir un QR Code pour passer directement les portiques sans avoir de contact avec le personnel.

Sur place, tous les baigneurs devront porter un masque jusqu'au casier, après s’être lavé les mains au gel hydroalcoolique à l'entrée et avant de se changer en cabine. 2 casiers sur 3 sont condamnés.

Le savonnage sera obligatoire, avec contrôle d'un employé qui sera aussi chargé de vérifier que les baigneurs se lavent les mains avant et après les toilettes.

Un lavage en profondeur de tous les sanitaires est prévu pendant 1 heure entre chaque créneau.

Et puis dans l'eau, la jauge sera limitée à 250 baigneurs au lieu de 1000, car l'Agence Régionale de Santé impose une surface d'eau 4 fois plus importante qu'avant pour les baigneurs.

Le reportage de Rafaela Biry-Vicente

Le bassin balnéoludique sera soit réservé aux familles, soit aux activités,

4m2 pour personne, on va avoir 30 personnes maximum, ça va donner une séance un peu privative qui peut être aussi un peu sympa, dans laquelle les gens vont peut-être se retrouver mieux qu'avant, Franck Baudoux

Pour cette organisation en mode Covid, le centre aquatique a déjà du débourser 30 000 euros, et Franck Baudoux, le directeur mise déjà sur une perte du chiffre d'affaire annuel de plus de 40%.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu