Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

VIDÉO - Enedis utilise des drones pour surveiller ses lignes électriques

-
Par , France Bleu Roussillon

Pour surveiller ses lignes électriques et prévenir des pannes, Enedis utilise désormais dans la région des drones. Un gain de temps et de précision pour contrôler les 9.500 kilomètres de lignes électriques dans les Pyrénées Orientales.

Dans la Région, Enedis possède trois drones
Dans la Région, Enedis possède trois drones © Radio France - Romane Porcon

Pyrénées-Orientales, France

Depuis plus d'un an maintenant, Enedis utilise des drones dans la région pour surveiller ses lignes électriques. Trois drones survolent les ouvrages pour détecter des pièces défectueuses ou prévenir une panne. 

25 minutes d'autonomie en vol 

Avec le drone, le travail des techniciens est beaucoup plus précis et il permet un meilleur diagnostique. Sébastien Cavalli est technicien intervention réseau et pilote de drone : "Le drone nous donne une vision qu'on n'avait pas avant. Nous sommes des techniciens de terrain, nous sommes des marcheurs, nous sommes habitués à voir du bas vers le haut et même avec les meilleures jumelles, on ne voit pas forcement nos ouvrages précisément. L'outil permet d'observer nos réseaux dans tous les angles à 360 degrés plutôt que d'envoyer un technicien dans des endroits escarpés."

Le drone a une autonomie de 25 minutes en vol et tout est enregistré pour être analysé par la suite, explique Sébastien Cavalli, technicien intervention réseau : "A la base, on va détecter les problèmes mécaniques. On a la possibilité de mettre une caméra thermique qui permet de voir des échauffements qu'on ne verra pas à l’œil. Ici c'est une région à vent donc le réseau subit le vent. Des pièces sont mobiles pour éviter de casser mais ces pièces s'usent. Grâce au drone, on anticipe les coupures, les problèmes sans couper le courant.

Neuf drones dans la région d'ici fin 2020

Ces drones interviennent désormais en complément des hélicoptères, explique Dominique Charzat, directeur régional d'Enedis en Languedoc Roussillon : "Les hélicoptères permettent de faire un diagnostique du réseau sur des grandes distances de façon très rapide on va voir des câbles tombés. Avec un drone, on va voir de façon plus précise des défauts moins visibles et parfois des petites pièces métalliques, on peut zoomer et voir l'état d'usure et pouvoir intervenir avant qu'elles cassent."  

D'ici fin 2020, Enedis aura neuf drones dans les Pyrénées Orientales.