Société

Enseignants et parents d'élèves disent "non" à la réforme des rythmes scolaires

Par Marie Rouarch, France Bleu Roussillon samedi 15 février 2014 à 9:56

La réforme des rythmes scolaires a du mal à trouver sa place
La réforme des rythmes scolaires a du mal à trouver sa place © Fotolia.com

Un référendum était organisé cette semaine dans les six écoles de Cabestany. Plusieurs questions étaient posées aux enseignants, parents d'élèves et agents municipaux rattachés aux écoles. Ils ont rejeté à plus de 80% le retour de la semaine de 4 jours et demi d'école.

Le dépouillement a eu lieu ce vendredi soir, dans chacun des six établissements scolaires de Cabestany. Depuis une semaine, parents, enseignants et agents municipaux rattachés aux écoles étaient invités à s'exprimer sur la réforme des rythmes scolaires. Des urnes avaient été disposées dans toutes les écoles.

Cabestany a choisi de donner la parole aux principaux concernés, de prendre le pouls parmi la population, avant de prendre une décision qui s'imposera à tous. Des initiatives similaires avaient été prises par le passé avec l'organisation, par exemple, d'un référendum sur l'adhésion à l'agglomération Perpignan Méditerranée.

Premier enseignement à tirer de ce référendum : la forte participation . Elle s'élève à près de 80%. Autre résultat significatif : le rejet du retour à la semaine de quatre jours et demi d'école, à plus de 80%.

Tous les résultats seront analysés dès mercredi, lors d'une réunion d'élus. La position définitive de la commune pourrait être fixée à l'occasion du prochain Conseil municipal, en mars. Ces résultats seront également transmis à l'inspection d'académie, pour information.

"Jusque-là, on n'avait pas beaucoup entendu les parents. C'est intéressant d'avoir leur point de vue"

Elisabeth Rivas, adjointe au maire de Cabestany, en charge de l'enfance et de l'éducation, n'est pas particulièrement surprise par ces résultats, évoquant une réforme "peut-être mal expliquée" et "dont on n'a pas assez débattu" .

De son côté, le maire de Cabestany, Jean Vila, se félicite d'avoir vu "se dessiner les tendances pour l'ensemble de la commune" . Des tendances qui serviront de point de départ pour le travail des élus autour de cette réforme.

Rythmes scolaires - enro

L'opposition à la réforme des rythmes scolaires reste forte dans les Pyrénées-Orientales. Ce vendredi, des parents ont ainsi bloqué l'école de Canohès. D'autres ont formé une chaîne humaine autour de l'école D'Alembert, à Perpignan.

La participation au référendum a été très forte. Elisabeth Rivas est adjointe au maire, en charge de l'éducation

Partager sur :