Société

Entrammes : Les moines de l'abbaye de Notre-Dame de Port-du-Salut accueillent de nouveaux Frères

Par Claire Flochel et France Bleu Mayenne, France Bleu Mayenne lundi 5 septembre 2016 à 6:00

L'abbaye de Notre-Dame de Port-du-Salut à Entrammes
L'abbaye de Notre-Dame de Port-du-Salut à Entrammes © Radio France - Claire Flochel

C'est une nouvelle qui rassure. Les sept moines cisterciens de l'abbaye Notre-Dame de Port-du-Salut, à Entrammes, vont accueillir le 11 septembre prochain cinq autres moines venus de l’abbaye Melleray à la Meilleraye-de-Bretagne (Loire Atlantique), et ainsi créer une nouvelle communauté.

Ils craignaient pour l'avenir de leur communauté, ils sont désormais rassurés. Les sept moines cisterciens de l'abbaye Notre-Dame de Port- du-Salut, à Entrammes seront bientôt douze. Le dimanche 11 septembre, ils accueillent cinq moines venus de l’abbaye Melleray (Loire-Atlantique). Ces derniers sont en effet obligés de mettre la clé sous la porte et de venir s'installer ailleurs car leur activité n'est plus viable. Pour ne pas mourir, les deux communautés qui se côtoient depuis de nombreuses années ont donc décidé de s'unir.

Les moines de l'abbaye de Notre-Dame de Port-du-Salut accueillent de nouveaux Frères. Reportage.

Le père abbé Joseph, responsable de l'abbaye  l'abbaye Notre-Dame de Port-du-Salut et Frère Alexandre - Radio France
Le père abbé Joseph, responsable de l'abbaye l'abbaye Notre-Dame de Port-du-Salut et Frère Alexandre © Radio France - Claire Flochel

Un changement positif

Bucolique et paisible, le parc de l'abbaye Notre-Dame-du-Port-du-Salut semble tout droit sorti d'un tableau de Paul Cézanne. Seulement sept frères, dont la moyenne d'âge se situe autour de 70 ans, viennent quelque peu bousculer la quiétude du lieu. Pour le Père abbé Joseph, l'arrivée de nouveaux membres va "apporter une nouvelle vitalité, une nouvelle ferveur, une meilleur qualité de chant, d'office, ainsi qu'un plus grand rayonnement." Même avis pour Frère Alexandre, 60 ans, le plus jeune de la communauté. Il est d'ailleurs l'un des seuls à encore pouvoir troquer son habit de moine pour un bleu de travail. Pour lui, cette arrivée "apporte un soutien". "Ils pourront nous aider dans le travail spirituel", ajoute-t-il.

La chapelle de l'abbaye Notre-Dame de Port-du-Salut  - Radio France
La chapelle de l'abbaye Notre-Dame de Port-du-Salut © Radio France - Claire Flochel

Pour les habitants d'Entrammes, c'est aussi un soulagement, assure Véronique Faguer. D'après la présidente de l'association Les amis de l'abbaye qui compte 230 membres, "l'endroit est un repère, un lieu de force, de joie. Une abbaye qui a tant d'Histoire doit vivre".

"Nous sommes arrivés au port, voici notre salut !" C'est ce qu'auraient déclaré les premiers moines cisterciens lorsqu'ils sont arrivés à Entrammes il y a 200 ans. Durant deux siècles, l'abbaye a prospéré, connue en particulier pour la confection de son fromage. Aujourd'hui, les moines ne le fabriquent plus. C'est la centrale électrique qui procure le principal revenu de l'abbaye.