Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Entre 1.500 et 2.500 manifestants à Caen, pour le traditionnel défilé du 1er mai

mardi 1 mai 2018 à 14:25 Par Jean-Baptiste Menanteau, France Bleu Normandie (Calvados - Orne)

Entre 1.500 à 2.500 manifestants en ce 1er mai, à Caen. Des chiffres plus élevés que ceux de l'an passé, où les manifestants avaient été un peu plus de 1.000 à défiler.

Un défilé sous le soleil pour les manifestants, lors du traditionnel défilé du 1er mai.
Un défilé sous le soleil pour les manifestants, lors du traditionnel défilé du 1er mai. © Radio France - Jean-Baptiste Menanteau

La météo de la veille, les vacances scolaires, et l'absence de certaines organisations syndicales avaient laissé craindre le pire pour les manifestants, mais finalement, la participation était en hausse par rapport à l'an passé, pour ce 1er mai 2018. 

Les estimations des syndicats font état de 2.500 à 3.000 manifestants, et du côté des forces de l'ordre, ils étaient plutôt 1.500 dans les rues de Caen. Des chiffres dans tous les cas supérieurs à ceux de l'an passé, où un peu plus de 1.000 personnes avaient pris part au défilé.

Du monde, mais des syndicats en ordre dispersé

Les syndicats se félicitent d'ailleurs de cette participation compte tenu du contexte, une "très belle manifestation", a estimé Jacques Ambroise, secrétaire général de l'union départementale CGT. "C'est très bien vu l'unité syndicale qu'il y avait : CGT, Solidaires, FSU, l'Unef et l'Unel", a-t-il ajouté. 

Pourtant, dans le cortège, pas de drapeaux CFDT, FO ou Unsa, qui n'avaient pas appelé à la mobilisation. Parmi les manifestants, beaucoup d'étudiants, de retraités, de membre de l'Éducation nationale, de la fonction publique et quelques cheminots.

Les manifestants sont partis de la place Saint-Pierre pour terminer devant la préfecture du Calvados. - Radio France
Les manifestants sont partis de la place Saint-Pierre pour terminer devant la préfecture du Calvados. © Radio France - Jean-Baptiste Menanteau

"Convergence des luttes" difficile

De là à voir cette fameuse convergence des luttes ? "C'est une construction qui a son propre calendrier, qui peut-être un peu longue, nous continuons à appeler au rassemblement de tous les secteurs en lutte [...] mais ça reste difficile compte tenu des défaites que nous avons eu ces dernières années", a estimé Bérangère Lareynie, co-déléguée de Solidaires du Calvados.

Au cœur des slogans des manifestants, le président de la République, Emmanuel Macron, pour le moment inflexible sur ses réformes. "Il ne fait aucune concession, mais peut-être que justement, _cela va nous aider à faire converger les luttes_, [...] à force de rester droit dans ses bottes, les colères montent", a ajouté Bérangère Lareynie.