Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
L'ancien président de la République Valéry Giscard d'Estaing est mort à l'âge de 94 ans "des suites du Covid"

Environ 1200 gilets jaunes rassemblés pour un pique-nique au château de Chambord

-
Par , France Bleu Orléans, France Bleu Touraine, France Bleu

Les gilets jaunes se sont à nouveau rassemblés ce 23 février, environ 1200 manifestants se sont retrouvés au château de Chambord dans le Loir-et-Cher pour partager un pique-nique géant. L'événement s'est déroulé dans le calme et dans une ambiance bon enfant.

Benoît, gilet jaune de Chartres, est venu manifester et pique-niquer devant le château de Chambord.
Benoît, gilet jaune de Chartres, est venu manifester et pique-niquer devant le château de Chambord. © Radio France - Marie Roussel

Un rassemblement aux allures de carte postale. Voilà l'image que les gilets jaunes ont voulu véhiculer au château de Chambord ce samedi 23 février. Entre 1200 et 1400 gilets jaunes, selon les organisateurs et les représentants des forces de l'ordre, s'y sont donnés rendez-vous pour partager un pique-nique géant. C'est moins que les 2500 personnes annoncées.

"On est là pour montrer que ce n'est pas de la castagne, qu'on ne se bat pas. Tout le monde peut venir discuter, on peut échanger et s'amuser en même temps", déclare Lise, en gilet jaune. Une paire de chaussette dans la main droite, la manifestante s'entraîne au chamboule-tout. Sur les boîtes de conserves : les visages d'Emmanuel Macron, Christophe Castaner et Edouard Philippe. Au-dessus, il est écrit sur une feuille A4 "Faites-vous plaisir !"

A côté du stand d'information sur le RIC, le stand chamboule-tout.
A côté du stand d'information sur le RIC, le stand chamboule-tout. © Radio France - Marie Roussel

Un rassemblement sans violence, sans débordement et sans tirs de gaz lacrymogènes : Benoît, gilet jaune de Chartres, parle d'"une pause", d' "une respiration". "Regardez ces parents assis par-terre, avec leurs enfants qui jouent, c'est ça qui est beau, c'est le fond du mouvement", s'enthousiasme l'un des organisateurs, David.

Pourquoi Chambord ?

Si les gilets jaunes ont organisé un rassemblement à Chambord, c'est d'abord pour des raisons logistiques selon Michel. Avec sa position centrale, l'idée était de réunir des manifestants de toute la France. "On veut voir les choses en plus grand, avec des actions régionales et nationales. Construire quelque-chose qui ait beaucoup plus d'impact que ce qu'il se passe à l'heure actuelle. De manière à ce qu'on ne soit plus 5000 maximum par action mais qu'on se retrouve entre 15 et 20 000."

Et puis bien sûr, tout le monde y voit ici un clin d’œil à Emmanuel Macron, qui était venu fêter son anniversaire en décembre 2017 au château de Chambord. Une manière pour les manifestants de se "réapproprier le patrimoine". 

Charles-Emmanuel de Bourbon-Parme, descendant du roi Louis XIV, était présent à la manifestation des gilets jaunes à Chambord.
Charles-Emmanuel de Bourbon-Parme, descendant du roi Louis XIV, était présent à la manifestation des gilets jaunes à Chambord. © Radio France - Marie Roussel

"J'aime penser que ces gens autour de moi veulent démontrer que les gilets jaunes aiment la France, aiment leur histoire, sans être comme ces pillards que nous voyons dans nos villes, et cela je ne m'y reconnais absolument pas", rejette Charles-Emmanuel de Bourbon-Parme. Ce descendant de Louis XIV se revendique du mouvement des gilets jaunes, et dénonce "un enfer fiscal". 

La figure médiatique Priscillia Ludosky était également présente au rassemblement, qui s'est terminé calmement en fin d'après-midi.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess