Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Entre 20 et 25% de bénéficiaires supplémentaires cette année aux Restos du Coeur dans les Pyrénées-Orientales

-
Par , France Bleu Roussillon

Les Restos du Coeur lancent ce mardi leur traditionnelle campagne hivernale de distribution alimentaire. Dans les Pyrénées-Orientales, le nombre de bénéficiaires a considérablement augmenté : entre 20 et 25% de demandeurs en plus cette année, en grande partie à cause de la crise sanitaire.

Le nombre de bénéficiaires en forte hausse cette année à cause du coronavirus.
Le nombre de bénéficiaires en forte hausse cette année à cause du coronavirus. © Radio France - Mathilde Montagnon

La campagne d'hiver des Restos du Coeur débute ce mardi en pleine crise sanitaire. Et pour la 36e édition, l'association fondée par Coluche dresse un constat alarmant dans les Pyrénées-Orientales : les chiffres sont éloquents. Selon la présidente départementale des Restos, Odile Bregand, c'est même du "jamais-vu": entre 20 et 25% de bénéficiaires en plus par rapport à l'année dernière. C'est, selon elle, lié en grande partie à la situation sanitaire et au confinement. "Les chiffres sont très différents selon les villes, selon les endroits, c'est énorme, comme par exemple à Amélie-les-bains," détaille-t-elle. 

Un public très diversifié

Parmi les bénéficiaires, il y a bien sûr les étudiants, qui n'ont pas forcément eu le temps de rentrer chez eux,  sans oublier les étudiants étrangers. Mais un nouveau public aussi est arrivé : "ceux qui étaient venus nous voir il y a quelques années, qu'on ne voyait plus, et qui sont revenus." Et puis il y a tous ceux qui ne peuvent pas travailler à cause de l'épidémie de coronavirus. Odile Bregand cite pêle-mêle les saisonniers des stations balnéaires, mais aussi les saisonniers agricoles.

Mais il y a aussi les petits commerçants contraints de fermer, les familles et les retraités. "Il y a aussi ceux qu'on appelle les gens de la rue, c'est-à-dire les sans-abris, mais aussi ceux qui n'ont pas de quoi cuisiner ou qui vivent dans des logements insalubres." 

En un an, les Restos du cœur ont distribué 1,4 millions de repas dans le département. "Et on va continuer à maintenir ce rythme, on va pouvoir y arriver." Elle lance un appel aux dons mais aussi aux bénévoles. La liste des sites de l'association dans les Pyrénées-Orientales est à retrouver ici.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess