Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Entre soulagement et stress des résultats, les collégiens orléanais ont démarré l'examen du brevet ce lundi

-
Par , France Bleu Orléans

Les 860.000 collégiens de Troisième planchent ce lundi et ce mardi sur les épreuves du DNB, le diplôme national du brevet. A l'issue de la première épreuve, celle de français, ce lundi matin, les élèves du collège Jeanne d'Arc, à Orléans, étaient mitigés.

163 élèves de Troisième passent le brevet au collège Jeanne d'Arc d'Orléans cette année.
163 élèves de Troisième passent le brevet au collège Jeanne d'Arc d'Orléans cette année. © Radio France - Marine Protais

C'est le grand jour pour les 860 000 collégiens de Troisième en France. Première journée d'examen du brevet ce lundi, seul examen à ne pas avoir été aménagé cette année, malgré la crise du Covid-19. Les élèves ont pu plancher sur leurs copies, celles de français ce lundi matin et celles de mathématiques ce lundi après-midi. A l'issue de l'épreuve de français, les 163 élèves de Troisième du collège Jeanne d'Arc, à Orléans, était mitigés entre stress, soulagement et doutes post-examen.

Forcément, après trois heures d'épreuves, le sujet était sur toutes les lèvres dans la cour de récréation. "Et les gars, ça s'est passé comment ?", s'époumone Djibril pour qui, visiblement, ce n'était pas une partie de plaisir. "C'était moyen en vrai. J'ai réussi, mais pas tout. Ah bah les questions sur la grammaire, je n'avais plus de temps. Donc je n'ai rien fait." 

La grammaire, l'exercice jugé le plus compliqué par les élèves du collège Jeanne d'Arc

Dans le groupe d'à côté, on débat des réponses de chacun aux questions de grammaire. "Il y en avait une qui demandait "Où se passait le lieu ?", ça c'était facile. L'autre c'était "A quel moment ?", là, j'en suis sûr, c'était la nuit", assure Stephen. "Mais non, pas du tout ! C'était après la nuit !", le contredit un camarade. Décidemment, l'exercice de grammaire n'a pas fait l'unanimité.

L'épreuve de rédaction, évaluée sur 40 points - sur les 50 au total que représente l'épreuve de français - semble avoir bien inspiré Jeanne. "J'ai choisi le sujet d'imagination, et franchement ça a été. Il fallait imaginer la balade d'un homme dans un jardin. Mon histoire part un peu en n'importe quoi à la fin, mais, en gros, il meurt." 

S'appuyer sur le contrôle continu pour viser la mention

Concernant la dictée, Louane, elle, est très sereine. "Franchement ça allait. C'était plus simple que le brevet blanc. Bien sûr, j'avais révisé. Et j'ai aussi révisé tout le long de l'année, parce que c'est essentiel. Donc il n'y avait plus qu'à revoir un peu mes connaissances et après ça passe tout seul !" 

Et ça passera aussi probablement tout seul pour les résultats de l'examen, puisque Louane le sait déjà, avec 16/20 de moyenne en contrôle continu, elle aura son brevet. Il ne lui reste plus qu'à viser la mention : très bien, si possible. Pour ça, elle doit encore passer avec succès les deux dernières épreuves de ce mardi : histoire-géographie et enseignement moral et civique, ainsi que les sciences.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess