Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Entreprise du bâtiment en péril cherche repreneur à Floirac

lundi 28 octobre 2013 à 6:25 Par Marion Dubreuil, France Bleu Gironde

L'entreprise d'isolation Séquisol à Floirac est sous la menace d'une liquidation judiciaire, alors même qu'elle affiche un carnet de commandes bien rempli. Seul hic, son patron, Florent Secchini veut prendre sa retraite. Mais aucun repreneur en vue, et 42 salariés sur la sellette.

Le BTP : un secteur qui marche en région parisienne
Le BTP : un secteur qui marche en région parisienne © Fotolia.com

"Entreprise en péril cherche repreneur." C'est l'appel désespéré d'un patron girondin aux abois. Le jour où des artisans de l'Aveyron et de Lozère entament une grève de la faim sur le pont de Millau. Enième action de protestation du secteur du bâtiment, Florent Secchini, lui, croise les doigts pour l'avenir de son entreprise d'isolation Séquisol, implantée à Floirac.

Un carnet de commandes bien rempli

Florent Secchini a créé il y a  40 ans une entreprise d'isolation à Floirac, Séquisol. Elle emploie 42 salariés. Mercredi, Florent Secchini est convoqué au tribunal de commerce de Bordeaux  pour une éventuelle liquidation judiciaire . En 2007, il avait dû déposer le bilan. Depuis, il a maintenu la barque à flot grâce à un carnet de commandes bien rempli. Dernier gros chantier en date, l'isolation du  pôle santé d'Arcachon- La teste.

"L'entreprise peut être viable, parce qu'il y a un bon de commandes conséquent. Sept-huit mois d'avance de chiffre d'affaires." — Florent Secchini, patron de Sequisol

Les 42 salariés de Séquisol sur la sellette

"C'est la crise de partout. On va peut-être faire partie de la boîte la plus grosse du monde, l'ANPE." — Thierry Frier, salarié de Séquisol

Thierry Frier, salarié de Séquisol depuis 22 ans: "On a tous des familles, des enfants... des crédits. Il va nous arriver quoi?"

Florent Secchini, patron de Séquisol: "Je voudrais sauver le maximum de personnes de mon entreprise"