Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Environ 200 personnes rassemblées à Grenoble en soutien à l'Aquarius

samedi 6 octobre 2018 à 19:55 Par Élisa Montagnat, France Bleu Isère

A Grenoble samedi environ 200 personnes ont répondu à l'appel lancé par SOS Méditerranée. Actuellement à Marseille, l'Aquarius, le bateau qui sauve des réfugiés de la noyade, risque de ne plus pouvoir naviguer.

Environ 200 personnes se sont réunies pour l'Aquarius à Grenoble hier, à la caserne de bonne.
Environ 200 personnes se sont réunies pour l'Aquarius à Grenoble hier, à la caserne de bonne. © Radio France - Elisa Montagnat

Grenoble, France

A Grenoble samedi, ils sont environ 200 à avoir fait le déplacement en signe de soutien à l'Aquarius, ce bateau qui sauve des réfugiés de la noyade.

Dernier navire humanitaire qui sillonne la mer Méditerranée, l'Aquarius est actuellement bloqué à quai à Marseille où il est arrivé jeudi. Le bateau a déjà perdu son pavillon de Gibraltar, et il est menacé de perdre celui du Panama. Il ne peut donc plus assurer sa mission pour le moment, et son existence est en péril. 

Une mobilisation d'ampleur internationale

Afin de sortir de cette situation, l'association de l'Aquarius, SOS Méditerranée, a appelé à une grande mobilisation citoyenne, en formant "Une vague orange, couleur des bouées et gilets de sauvetage et aussi de l'Aquarius". Une mobilisation d'ampleur internationale puisque des rassemblements étaient organisés dans une soixantaine de villes en France mais aussi à Bruxelles, Berlin, Madrid et Palerme. Les manifestants réclament un pavillon pour l'Aquarius.

Au rassemblement de Grenoble, Mamoud Diallo se souvient...

Mamoud Diallo, 20 ans, est venu au rassemblement de Grenoble. Il vient de Guinée Conakry et est arrivé, seul, en Europe il y a cinq mois. Pour ça, il a traversé la Méditerranée dans un zodiac. En chemin, lui et les 160 personnes qui se trouvaient sur l'embarcation se sont retrouvés sans essence, avec de l'eau qui infiltrait le bateau... 

Les gens crient... Il y avait des femmes, des bébés. Le zodiac s'est dégonflé, on épongeait l'eau avec nos chemises... Je me suis dis c'est fini, je vais mourir. Dieu merci on a vu un hélicoptère, on a crié, et il a appelé un bateau de sauvetage allemand qui est venu nous chercher. Sur le bateau, on a trouvé des corps...

Sans le secours de ce navire d'une ONG allemande, ils seraient tous morts. Alors pour Mamoud Diallo, la mission de l'Aquarius et des autres bateaux humanitaires est essentiel : "Ils sauvent les gens. Je les remercie car beaucoup de gens sont morts dans l'eau. Moi j'ai eu de la chance, mais je regarde tout le temps sur internet comment s'en sortent les autres... J'ai vu beaucoup de morts. A chaque fois je me souviens, je me dis que je suis passé par là, et je fais une prière."

L'association SOS Méditerranée, qui possède une antenne à Grenoble, a pris la parole pour alerter sur la situation de l'Aquarius. - Radio France
L'association SOS Méditerranée, qui possède une antenne à Grenoble, a pris la parole pour alerter sur la situation de l'Aquarius. © Radio France - Elisa Montagnat