Société

Environ 500 militaires du 3ème régiment du génie partent sur 8 opérations jusqu'en mars

Par Alexandre Blanc, France Bleu Champagne-Ardenne mardi 6 septembre 2016 à 12:13

Le colisage des armes avant le départ en opération
Le colisage des armes avant le départ en opération © Radio France - Alexandre Blanc

La Guyane, le Mali, le Tchad, le Liban, les Emirats Arabes Unis... Les militaires du 3ème Régiment du Génie de Charleville-Mézières seront engagés sur 8 théâtres d'opération jusqu'en mars 2017. 55 % de l'effectif est mobilisé.

Plus de la moitié du 3ème Régiment du Génie s'apprête à plier bagages. 500 militaires environ seront déployés jusqu'en mars prochain sur huit théâtres d'opération différents. Les plus gros contingents seront déployés en Guyane et dans la bande sahélo-saharienne.

Dès ce mois de septembre, une compagnie de combat appuyée par des plongeurs, des mécaniciens et des transmetteurs aura pour mission de pénétrer dans les profondeurs de la forêt guyanaise pour dénicher les sites d'orpaillage illégaux. Dans le même temps, deux autres compagnies de combat participeront à la lutte-antiterroriste au Mali et au Tchad.

Si l'on ajoute, la participation d'une section à la Force intérimaire des Nations-Unies au Liban, ce sont 80 % des sapeurs de combat du régiment qui seront en opération extérieure ces prochains mois. Des détachements de 2 à 8 hommes seront également déployés sur 5 autres zones : des spécialistes de la production d'énergie en République centrafricaine, des transmetteurs aux Emirats Arabes Unis, des mécaniciens et pilotes spécialisés en Polynésie Française...

Les sapeurs récupèrent leur équipement avant le départ en opération extérieure - Radio France
Les sapeurs récupèrent leur équipement avant le départ en opération extérieure © Radio France - Alexandre Blanc

"Il faudra prendre l'habitude d'être projeté simultanément sur autant de théâtres d'opération car nous disposons d'un large panel de spécialistes", explique le lieutenant-colonel André Sanchez, qui a pris le commandement du 3ème Régiment du Génie le 8 juillet dernier. C'est un véritable défi pour les 400 soldats environ qui restent sur la base arrière à Charleville-Mézières. Ils auront pour mission d'assurer le lien entre les familles et les soldats projetés à l'étranger, sur un large éventail de fuseaux horaires. La base arrière assurera également la garde et l'entretien des bâtiments et restera disponible pour participer à la surveillance des points sensibles du territoire français dans le cadre de l'Opération Sentinelle.

Les sapeurs projetés à l'étranger ont d'ailleurs pris part aux précédentes missions Sentinelle. "Ca a perturbé la préparation des opérations extérieures", relève le lieutenant-colonel André Sanchez. "Il a fallu faire des choix entre les modules indispensables et ceux que l'on pouvait réorganiser".

Partager sur :