Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Environ 500 personnes à Nancy contre la loi "Sécurité globale"

-
Par , France Bleu Sud Lorraine

Environ 500 personnes ont défilé dans les rues de Nancy contre la proposition de loi "sécurité globale" ce samedi 12 décembre. Des manifestants qui demandent le retrait total du texte qui doit être examiné au Sénat en début d'année prochaine.

500 personnes ont manifesté contre la loi "sécurité globale" à Nancy le 12 décembre 2020
500 personnes ont manifesté contre la loi "sécurité globale" à Nancy le 12 décembre 2020 © Radio France - Cédric Lieto

Ils étaient encore environ 500 à défiler dans les rues de Nancy ce samedi 12 décembre pour dénoncer la proposition de loi "sécurité globale" adoptée par l'Assemblée nationale et qui doit être examinée au Sénat début 2021. Un rassemblement à l'appel de plusieurs mouvements dont le syndicat Sud-Solidaires 54.  Le 28 novembre, environ un millier de personnes s'étaient mobilisées.

Si le très controversé article 24 sur la restriction de la diffusion d'images de forces de l'ordre sera réécrit, ce n'est pas suffisant pour Roberto Toscano, le co-porte-parole de Sud Solidaires en Meurthe-et-Moselle : 

"La loi est tout à fait contestable. Il y a plein de choses qui posent problème, il y a la question de la généralisation des drones, de la généralisation des caméras qui diffuseront en direct dans les centres de commandements [...] On est dans une fuite en avant du gouvernement sur la sécurité."

"Tout cela est bien dangereux"

Drapeau d'Amnesty International sur l'épaule, Odile est venu manifester, elle s'inquiète d'une dérive "liberticide" : 

"Tout cela est bien dangereux. Ce serait dommage de préparer le terrain pour l'extrême droite si celle-ci devait gagner deux ans. Ca m'embêterait qu'elle arrive dans un contexte législatif trop favorable".

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d’utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Un cortège qui a sillonné les rues de Nancy avant qu'une partie des manifestants ne décide de partir dans le coeur de ville, qui avait été interdit par la préfecture de Meurthe-et-Moselle. Des chants hostiles à la police ont été proférés. Un cordon de policiers a repoussé les manifestants en dehors du périmètre en fin d'après-midi. Une personne a été arrêtée et placée en garde à vue en fin de manifestation.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d’utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix
Choix de la station

À venir dansDanssecondess