Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Environ mille personnes place du Martroi à Orléans pour un rassemblement contre l'injustice et le racisme

-
Par , France Bleu Orléans

Ce mardi 9 juin, un rassemblement contre l'injustice et le racisme était organisé par le collectif Black lives matter place du Martroi à Orléans. Un millier de personnes étaient présentes environ.

Un rassemblement était organisé ce mardi 9 juin par le collectif Black lives matter Orléans place du Martroi
Un rassemblement était organisé ce mardi 9 juin par le collectif Black lives matter Orléans place du Martroi © Radio France - Mathilde Bouquerel

"I can't breathe", je ne peux pas respirer. C'est le slogan que scandaient les manifestants sur la place du Martroi ce mardi 9 juin, pour un rassemblement contre l'injustice et le racisme

Il y avait environ un millier de personnes place du Martroi ce mardi 9 juin en fin d'après-midi
Il y avait environ un millier de personnes place du Martroi ce mardi 9 juin en fin d'après-midi © Radio France - Mathilde Bouquerel

Cette phrase, c'est celle qu'a répétée plusieurs fois George Floyd, cet afro-américain tué lors d'une interpellation par la police le 25 mai dernier dans la ville américaine de Minneapolis. Le rassemblement était organisé en écho au mouvement qu'a déclenché la mort de Floyd aux Etats-Unis. Egalement en réponse à la manifestation du 2 juin à Paris à l'initiative d'Assa Traoré, la soeur d'Adama Traoré lui aussi mort après avoir été interpelé. 

Après deux premières prises de paroles, les personnes rassemblées place du Martroi se sont agenouillés, le poing levé, pendant 8 minutes 46, le temps qu'a duré l'agonie de George Floyd. Un geste repris dans de nombreuses manifestations contre le racisme et les violences policières à travers le monde. 

Environ un millier de personnes place du Martroi

Le rassemblement n'était pas autorisé par la préfecture. Il y avait pourtant beaucoup de monde place du Martroi, environ mille personnes. Autour de la statue de Jeanne d'Arc, sur laquelle le collectif avait installé des micros et des enceintes, il était même difficile de circuler.  

Beaucoup de jeunes, lycéens ou étudiants, parmi les personnes rassemblées
Beaucoup de jeunes, lycéens ou étudiants, parmi les personnes rassemblées © Radio France - Mathilde Bouquerel

Parmi eux une grande majorité de jeunes, lycéens, étudiants, munis de pancartes sur lesquelles on pouvait lire le célèbre "Black lives matter" (les vies des personnes noires comptent), "Votre silence n'est pas neutre, il est complice" ou encore "La question du racisme ne s'arrête pas à la frontière américaine". 

Juliette, 22 ans, a décidé de venir au rassemblement après avoir vu la vidéo montrant l'agonie de George Floyd sur les réseaux sociaux. "Cette vidéo m'a beaucoup choquée, elle m'a fait éprouver un profond sentiment de dégoût et d'injustice", confie la jeune femme, "C'est pour ça que je suis là : pour dénoncer cette injustice, pour que cela cesse."

Une initiative du collectif Black lives matter

C'est un tout jeune collectif qui est l'initiative du rassemblement, Black lives matter Orléans. Tout est parti d'un tweet de Noam, un étudiant orléanais de 19 ans : "J'ai tweeté qu'à Orléans on avait manifesté pour le climat, contre la réforme du bac, et qu'il serait temps qu'on se mobilise aussi contre le racisme, ce fléau qui tue des personnes chaque jour, chaque heure, partout dans le monde."

Le rassemblement est une initiative du tout jeune collectif Black lives matter
Le rassemblement est une initiative du tout jeune collectif Black lives matter © Radio France - Mathilde Bouquerel

Autour de ce tweet, s'est organisé un noyau dur de jeunes dont Ambre, lycéenne orléanaise de 17 ans. "On est en train de réfléchir à fonder une vraie organisation, peut-être sous forme d'association", explique-t-elle,"Et on a définitivement envie d'organiser d'autres événements du même genre."

Choix de la station

À venir dansDanssecondess