Société

"On espère dépasser les 180.000 visiteurs", Florian Sacreste, le directeur de Papéa

Par Christelle Caillot, France Bleu Maine mercredi 31 août 2016 à 11:30

Florian, Sacrestte, le directeur de Papéa
Florian, Sacrestte, le directeur de Papéa © Radio France - Christelle Caillot

VIDEO : "la saison a mal commencé mais on a bien rattrapé notre retard et on devrait augmenter notre fréquentation cette année de 5 à 7%" nous dit le directeur de Papéa.

La saison avait plutôt mal débuté au printemps chez Papéa. Le retard a été rattrapé au début de l'été et le parc d'attractions du Mans devrait augmenter sa fréquentation de 5 à 7% en 2016 pour atteindre 180.000 visiteurs.

Un contexte difficile

Une météo très maussade en Sarthe, et le contexte des attentats n'a pas vraiment arrangé les affaires du début de saison pour Papéa. "Au niveau de la sécurité, la préfecture ne nous a pas demandé de renforcer les contrôles, on ne fouille pas les sacs des visiteurs à l'entrée du parc. En revanche, il y a eu plusieurs patrouilles de gendarmerie à l'intérieur et autour du parc ce qui a rassuré les clients" nous dit Florian Sacrestte, le directeur de Papéa. "Sur la fréquentation, les clients n'étaient pas trop présents au printemps mais le beau temps de juillet et août a renforcé l'affluence. Aujourd'hui, on a rattrapé notre retard de début juillet et on devrait enregistrer une hausse de fréquentation de 5 à 7% et on espère atteindre les 180.000 visiteurs sur l'année 2016.

Développer le lac de quatre hectares

Les parcs d'attractions ont en général un a deux ans d'avance pour mettre en place les nouveautés. "Actuellement, on travaille pour aménager le côté nautique et notamment le lac de quatre hectares qui n'est pas utilisé" annonce Florian Sacrestte. "On peut mettre des pédalos, installer du paddle, et sortir le mur de chute d'eau de 40 mètres qui n'est pas encore utilisé. Nous irons aussi fin septembre à Barcelone au salon européen du manège pour voir les nouvelles attractions. En fait, il faut faire les commandes assez vite car un manège, c'est un peu comme une grosse maison, il faut des sortes de permis de construire pour les installer".

Le parc est encore ouvert tous les week-end de septembre.

Partager sur :