Société

Espionner la Manif pour Tous contre une naturalisation : enquête ouverte au sein de la police

France Bleu mercredi 5 mars 2014 à 10:39 Mis à jour le mercredi 5 mars 2014 à 11:20

Manif pour tous, le 26 mai 2013 à Paris
Manif pour tous, le 26 mai 2013 à Paris © Maxppp

Le ministère de l'Intérieur a saisi ce mercredi l'inspection générale de la Police nationale pour enquêter sur une affaire de chantage présumé à la naturalisation. Selon les informations du Figaro, la police des Yvelines a exigé d'une jeune russe qui demande la nationalité française qu'elle se rende à la Manif pour Tous pour y dénoncer certains participants.

La police a-t-elle fait du chantage pour obtenir des informations sur la Manif pour Tous ? C'est en tout cas ce que croit savoir Le Figaro . Selon le quotidien, un commandant de police des Yvelines a demandé à Anna, 18 ans, d'espionner l'une des manifestations organisées par le collectif, pour espérer obtenir la nationalité française.

Le ministère de l'Intérieur prend l'histoire au sérieux : l'Inspection générale de la police nationale, la "police des polices" , doit être saisie de l'affaire pour "recouper avec la plus grande précision les faits rapportés ". L'enquête devrait rendre ses conclusions d'ici un mois. 

La police demande des noms de participants

"Alors que ses parents, immigrés en France et installés dans les Yvelines depuis 2004, ont obtenu leurs papiers assez facilement", ce n'est pas le cas de la jeune étudiante. Lorsqu'elle se présente, en septembre dernier, au commissariat de Viroflay, elle est mitraillée de questions , confie-t-elle :

"Vous êtes de droite, je présume ! Et est-ce que vous êtes allée à la Manif pour Tous ? Et vos amis de prépa ? Et ceux de votre ancien lycée versaillais ?"

Selon la jeune fille, le commandant lui demande de se rendre à la Manif pour Tous du 10 octobre, et de livrer ensuite à la police les noms de certains participants . Sans quoi, son dossier recevra "un avis défavorable ". Anna ne s'est pas rendue à la manifestation. L'étudiante "attend toujours sa naturalisaion ," selon Le Figaro

En réaction, la Manif pour Tous annonce, via le réseau social Twitter, qu'elle organisera une conférence de presse ce mercredi après-midi pour s'exprimer sur l'affaire.