Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

La Haute-Savoie, "camp de base" d'espions russes

-
Par , France Bleu Pays de Savoie, France Bleu

Selon une enquête de nos confrères du journal Le Monde, la Haute-Savoie a été pendant quatre ans "une base arrière et logistique" pour une quinzaine d'espions russes. Spécialistes des assassinats ciblés, ils ont notamment préparé leurs missions depuis plusieurs villes du département.

Illustration Russie.
Illustration Russie. © Maxppp - SERGEY DOLZHENKO

Haute-Savoie, France

On pourrait croire à une histoire tirée d'un film. Dans une enquête publiée cette semaine, nos confrères du journal Le Monde révèle que la Haute-Savoie a été pendant quatre ans, de 2014 à 2018, un lieu de passage privilégiée pour des espions russes. Plus précisément pour une quinzaine d'agents du renseignements militaires russes (GRU), spécialisées dans les assassinats ciblés.

L'article s'appuie sur une enquête menée notamment par les services secrets français, suisses et britanniques, et montre que ces espions russes ont fait régulièrement des allers-retours à Annemasse, Evian, Chamonix ou encore Megève. Ils y ont vécu, ont été au restaurant, ont fait du shopping... ont mené une vie "classique" tout en cachant bien sûr leur véritable identité. 

Un "camp de base" pour préparer des missions

Dans l'article, un haut responsable du renseignement français affirme même qu'il faut considérer "la Haute-Savoie comme une base arrière pour l’ensemble des opérations clandestines" menées par ces agents secrets en Europe, ces dernières années. Il s'avère également que les espions ont profité de leur "camp de base" haut-savoyard pour préparer leur futures missions : en Bulgarie, en Crimée, en Moldavie mais surtout une en particulier... la tentative de meurtre de Sergueï Skripal. 

Il y a un an et demi à Salisbury, en Angleterre, cet ancien espion russe condamné pour trahison a été retrouvé inconscient sur un banc, avec sa fille, après avoir été empoisonné au Novitchok, un poison neurotoxique. L'affaire, digne de la guerre froide, a ainsi fait beaucoup de bruit et médiatisé ce monde si discret des agents secrets. 

Des recherches menées par le contre espionnage

Cette affaire est également le point de départ de la vaste enquête menée notamment par le contre espionnage français, et qui aboutira sur l'identification de ces quinze agents russes. La dernière visite en France de ces espions daterait de septembre 2018. Depuis, des recherches ont été menées par le contre espionnage en Haute-Savoie, des commerçants ont été interrogés mais pour l'instant ni arme ni matériel n'ont été retrouvé. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu