Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

"On essaie de comprendre" : à Caen, les soldes sous couvre-feu ont bien marché en centre-ville

-
Par , France Bleu Normandie (Calvados - Orne)

Les soldes d'hiver, rallongées à six semaines en raison du contexte sanitaire ont eu du succès en centre-ville de Caen malgré le couvre-feu. Les enseignes de décoration ont particulièrement bien vendu.

Les magasins ont fait des démarques exceptionnelles très tôt cette année.
Les magasins ont fait des démarques exceptionnelles très tôt cette année. © Radio France - Marc Bertrand

Li en est presque un peu sonnée, au fond de sa boutique. Penchée sur sa comptabilité, la commerçante de prêt-à-porter constate qu'elle a vendu plus en février que l'an dernier pour les soldes d'hiver : "Je ne sais pas pourquoi. On essaie de comprendre. Est-ce que c'est le beau temps, ou les galeries commerciales fermées en centre-ville ? On ne sait pas". 

"L'équipement de la maison a très bien travaillé"

C'est ce mardi le dernier jour des soldes d'hiver, soldes rallongés cette année à six semaines au lieu de quatre. Avec le couvre-feu à 18 heures, les commerçants s'attendaient à vivre une année catastrophique. Et pourtant. "On est au même niveau que l'an dernier, ce qui est un soulagement pour pas mal d'enseignes", assure Sylvie Orcier, la présidente des Vitrines de Caen, l'association de commerces indépendants du centre-ville.

Ne nous leurrons pas, le fait que les galeries marchandes aient fermé une grande partie du mois de février a eu un impact sur les commerces de centre-ville, ça c'est certain

"Le secteur de l'équipement de la maison a très bien travaillé, But, Conforama ou Maisons du Monde", explique-t-elle. Pour le prêt-à-porter, les commerces varient entre -20% et +15% par rapport à l'année dernière. "Le fait que les bars, restaurants et le monde de la culture soit malheureusement à l'arrêt, fait qu'il y a une épargne contrainte de fait. Il y a du coup de gros achats qui ont été faits qui ne l'auraient pas été autrement. Les restos qu'on ne fait plus, les bars où on ne va plus, à la fin du mois ça finit par faire un peu de sous".

"Les clients ont envie de se faire plaisir"

Dans les rues piétonnes du centre-ville, la météo clémente de la fin du mois ont ramené du monde. Romain, vendeur de bijou, remarque surtout l'état d'esprit des clients qui a changé : "Ils ont envie de se faire plaisir", assure-t-il. Une cliente s'arrête, regarde les colliers, des sacs dans les mains. Des robes, pour penser à l'été : "On a envie d'être dehors, d'aller vers des choses lumineuses, qui donnent envie de rigoler plutôt que de pleurer au milieu de cette actualité sur le virus". 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess