Société

Est-ce difficile de trouver des aides à domicile?

Par Aurélie Locquet, France Bleu Alsace lundi 9 mars 2015 à 11:35

Une aide soignante déplace une personne âgée dans son fauteuil roulant.
Une aide soignante déplace une personne âgée dans son fauteuil roulant. © IP3Press/MAXPPP

Semaine d'action dans l'aide à domicile: un collectif se mobilise en Alsace pour dénoncer une baisse des aides. Vous réagissez...

Retrouvez l'interview en intégralité d'Anne-Marie Reith, présidente du Groupement des Associations Employeurs pour la Promotion de l'Aide à Domicile en Alsace

Retrouvez l'interview en intégralité de Rosalie Dulck Yakobi, chargée de mission à l'Udaf

A 15 jours des élections départementales, une quinzaine d'associations d'aide à domicile tirent la sonnette d'alarme. Elles veulent interpeler les candidats sur l'aide à domicile, pour éviter une baisse de la qualité des prestations.

Le collectif réunit 4.500 salariés qui viennent en aide à 33.000 personnes dans la région. Ses représentants expliquent que si la baisse des aides se poursuit, les interventions en zone rurale seront de moins en moins possibles. "Les interventions sont raccourcies parce que les personnes âgées ont de moins en moins d'aides pour les financer" , explique Anne-Marie REITH, présidente du Groupement des Associations Employeurs pour la Promotion de l'Aide à Domicile en Alsace. "Les toilettes par exemple durent une demi heure au lieu d'une heure. Nous alertons les pouvoirs publics pour leur dire attention, nos personnes âgées sont bousculées, et les aides ne peuvent plus travailler dans de bonnes conditions."

Les services d'aide à domicile sont indispensables

"Pourtant il s’agit d’un modèle d’intérêt général qui défend le droit pour tous de vivre à domicile, y compris dans les lieux les plus reculés de nos territoires. Sans les associations à but non lucratif, demain les services à domicile ne seront accessibles qu’à ceux qui pourront payer ou qui habitent dans les centres urbains" , souligne le communiqué du collectif.

Et pourtant ces services d'aide à domicile sont indispensable rappelle Rosalie Dulck Yakobi, chargée de mission à l'Udaf, représentant le Ciaf 67, collectif départemental interassociatif d'aide aux aidants familiaux: "sans ces aides à domicile, des mères arrêtent de travailler, des conjoints s'épuisent. Il faut aussi soutenir les aides qui interviennent à domicile, parce que c'est un travail astreignant, compliqué, émotionnellement difficile."

Partager sur :