Société

Est-ce qu'on en fait assez pour lutter contre le gaspillage alimentaire?

France Bleu Alsace et France Bleu Elsass lundi 13 avril 2015 à 10:29

Il existe de nombreuses solutions pour lutter contre le gaspillage alimentaire
Il existe de nombreuses solutions pour lutter contre le gaspillage alimentaire © Fotolia.com

Un rapport est remis au gouvernement ce mardi sur la lutte contre le gaspillage alimentaire. Le député PS Guillaume Garot va rencontrer les ministres de l'Agriculture et de l'Ecologie, Stéphane Le Foll et Ségolène Royal.

Un tiers des aliments produits dans le monde finit à la poubelle. Chaque Français gaspille en moyenne entre 20 et 80 kilos par an, ce qui représente jusqu'à 450 euros par ménage.

Pour mieux lutter contre le gaspillage alimentaire, le gouvernement a demandé un rapport au député PS de la Mayenne, Guillaume Garot. Il est remis ce mardi à Stéphane Le Foll, ministre de l'Agriculture et Ségolène Royal, ministre de l'Ecologie.

Parmi les pistes évoquées: une amélioration des collectes alimentaires ou bien encore un soutien aux entreprises anti-gaspillage.

"La banque alimentaire du Bas-Rhin récupère 2100 tonnes par an, 1000 tonnes viennent des supermarchés", explique la directrice Coralie Tijou.

Doggy bag et légumes "moches"

Les associations tentent aussi de mobiliser l'opinion publique sur les doggy bag et les légumes "moches".

Des efforts sont aussi réalisés depuis quelques mois dans les cantines scolaires du Haut-Rhin. "Le gaspillage peut coûter près de 50 000 euros à un collège chaque année", indique Pascal Neuvy, technicien qualité sécurité alimentaire au conseil départemental 68, il pilote un projet dans les établissements alsaciens pour réduire le gaspillage.

Avant même la remise du rapport, le Sénat a autorisé la semaine dernière les supermarchés d'une surface supérieure à 1000 mètres carrés à distribuer ses invendus alimentaires, à l'occasion de l'examen du projet de loi Macron. La mesure doit encore être votée à l'Assemblée nationale. Le vote solennel est prévu le 6 mai prochain.