Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

"On est là et on n'est pas fatigués", le retour des gilets jaunes à Dijon

-
Par , France Bleu Bourgogne

A Dijon, les organisateurs avaient déclaré la manifestation. Ce samedi après-midi, 250 à 350 personnes ont défilé dans le calme, pour dire que "rien n'a changé" et que les problèmes sont toujours là. Des manifestants qui se sont déjà donné rendez-vous samedi prochain.

250 à 350 gilets jaunes ont défilé ce samedi à Dijon, pour cette manifestation déclarée.
250 à 350 gilets jaunes ont défilé ce samedi à Dijon, pour cette manifestation déclarée. © Radio France - Stéphanie Perenon

Dijon, France

"On est là et on n'est pas fatigués" scandent les manifestants dans les rues de Dijon. Cette manifestation, la quarante-troisième depuis le début du mouvement, est la plus importante depuis le début de l'été. 350 manifestants selon les organisateurs, 250 selon la police. Un défilé qui marque en tout cas le retour des gilets jaunes et de leurs revendications. "Nous voulons montrer que le mouvement est loin d'être fini, nous serons là tant qu'il le faut", rappelle Joanny Brun, le président de l'association des Gilets jaunes du 21.

Joanny Brun, le président de l'association des Gilets jaunes du 21 explique pourquoi la manifestation a été déclarée.

Une manifestation des Gilets jaunes, déclarée à Dijon et qui a emprunté les grands axes autour du centre-ville, ici place Wilson  - Radio France
Une manifestation des Gilets jaunes, déclarée à Dijon et qui a emprunté les grands axes autour du centre-ville, ici place Wilson © Radio France - Stéphanie Perenon

"Rien n'a changé" Joanny Brun, le président de l'association des Gilets Jaunes du 21

Martine, qui milite aussi au sein d'Attac 21, explique que "la colère n'est pas retombée, c'est juste que les gens avaient peur de venir manifester suite aux bavures et aux coups reçus". Pour elle, "cette manifestation déclarée, c'est un essai". Et d'ajouter que pour le reste les revendications restent les mêmes "l'électricité a augmenté, le gasoil n'a pas baissé et c'est toujours aussi difficile pour les gens". "Il n'y pas d'amélioration, ça continue, ça couve et le président Macron le sait très bien." 

Pour Martine, qui milite aussi au sein d'Attac 21, "la colère n'est pas retombée". - Radio France
Pour Martine, qui milite aussi au sein d'Attac 21, "la colère n'est pas retombée". © Radio France - Stéphanie Perenon

Même son de cloche pour cette habitante d'Is-sur-Tille, "on a fait les péages, puis les manifs et aujourd'hui on est à nouveau là car on a eu que des miettes! Boucler les fins de mois ça reste très compliqué". Alain, a été de quasi toutes les manifs depuis le 17 novembre mais ce samedi il a tenu à revenir. "Soit on se tait tous, soit on réagit mais moi je n'ai pas envie de laisser ça à mes enfants." 

Pour Alain et Nathalie, deux gilets jaunes côte-d'oriens, rien n'a changé

Une manifestation déclarée

La manifestation s'est déroulée dans le calme, aucun incident, mais quelques tensions au sein du mouvement lui même. Place Darcy, certains manifestants auraient aimé traverser la foule et la braderie rue de la Liberté, "pour être vus davantage. Mais les organisateurs ont réussi à faire que le cortège ne se sépare pas. "Il y a eu des tensions parce qu'il y a des frustrations, je le comprends mais le but aujourd'hui c'était de montrer qu'on était tous solidaires et qu'on pouvait se réunir et avancer sur le même projet". 

Place Darcy, Joanny Brun (au centre) demande aux manifestants de suivre le parcours et de ne pas passer rue de la Liberté.  - Radio France
Place Darcy, Joanny Brun (au centre) demande aux manifestants de suivre le parcours et de ne pas passer rue de la Liberté. © Radio France - Stéphanie Perenon

Rendez-vous a déjà été donné à samedi prochain, pour une nouvelle manifestation, qui pourrait ne pas être déclarée. 

Reportage dans le cortège ce samedi après-midi à Dijon

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu