Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Le nouvel hôpital Nord Franche-Comté

"On est mieux soigné à Besançon que dans le Nord Franche-Comté", selon Alain Monnier de la Ligue contre le cancer

-
Par , France Bleu Belfort-Montbéliard
Montbéliard, France

Le nouvel hôpital Nord Franche-Comté doit ouvrir dans un an, en novembre 2016 à Trévenans. Ce mardi, Alain Monnier, président de la ligue contre le cancer dans le pays de Montbéliard, a répondu à "3 questions", à 7h15. Il est très inquiet.

Un robot chirurgical de type Da Vinci SI employé à Lille.
Un robot chirurgical de type Da Vinci SI employé à Lille. © Maxppp -

Alain Monnier est cancérologue et président de la ligue contre le cancer dans le pays de Montbéliard. Il ne comprend pas que le nouvel hôpital ne se soit pas doté du fameux robot chirurgical.

Un robot qui nous permet d’atteindre l’excellence »

Le robot chirurgical permet d’être plus précis pour le guidage électronique, plus efficace. C'est plus simple pour les chirurgiens d'opérer. Alain Monnier demande depuis plusieurs années que l’hôpital se dote de cet appareil : « Il permet d’atteindre l’excellence en étant à la pointe au niveau technologique mais aussi en élargissant l’offre de soins. Ça correspond aux besoins des malades et de la population, notamment pour les cancers ».

L’hôpital ne nous donne aucune réponse »

Contacté, l'hôpital assure que le projet n’est pas abandonné mais pour la direction, ce n'est pas la priorité. La direction concentre tous ses efforts sur l’installation à Trévenans du nouvel hôpital. Ça ne rassure pas Alain Monnier : « Cela fait plusieurs années que le projet a été abordé, ce qui m’inquiète c’est que nous pourrions en partie financer ce projet mais nous n’avons aucune réponse de l’hôpital depuis deux ans »

Meilleure prise en charge à Besançon »

A Besançon, deux robots de ce type existent. Il n’y en a donc aucun dans le Nord Franche-Comté. Ce qui pose un gros problème pour Alain Monnier : « Les médecins sont tout aussi bons à Besançon que dans l’Aire urbaine, mais à Besançon, il y a une meilleure technologie. Ça permet une meilleure prise en charge. La technologie aujourd’hui c’est primordiale. »

Choix de la station

À venir dansDanssecondess