Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

La présidente de l'Enfant Bleu à Toulouse : "On est tous concernés par la maltraitance des enfants"

-
Par , France Bleu Occitanie

La ministre de l'Enfance, des Familles et des Droits des Femmes, Laurence Rossignol présente, ce mercredi, le tout premier plan de lutte contre les violences faites aux enfants. La présidente de l'association l'Enfant Bleu à Toulouse s'en réjouit.

2 enfants meurent chaque jour suite aux mauvais traitements de leurs parents.
2 enfants meurent chaque jour suite aux mauvais traitements de leurs parents. © Radio France

Toulouse, France

Il était temps ! Il y a un gros gros travail à faire et c'est la première fois qu'un ministre s'attelle vraiment à un vrai plan mis en place - Nathalie Willig, présidente de l'association l'Enfant Bleu à Toulouse.

Ce mercredi, la ministre de l'Enfance, Laurence Rossignol, présente un plan de lutte contre les violences faites aux enfants, le premier du genre, sur le modèle des plans de lutte contre les violences faites aux femmes.

La maltraitance des enfants a toutes sortes de visages

"La maltraitance des enfants a toutes sortes de visages et elle n'est pas toujours aussi visible", explique Nathalie Willig, la présidente de l'association l'Enfant Bleu à Toulouse, qui rayonne sur tout le Sud-Ouest mais elle "fait toujours autant de dégâts". Il y a l'enfant battu, l'enfant qui va être violé (l'inceste et les abus sexuels restent assez répandus). Il y a aussi les enfants victimes d'humiliations, un enfant à qui on va donner des objectifs qui ne peuvent pas être réalisables par lui parce qu'il est avant tout un enfant. Il y a aussi des enfants qui sont victimes de négligences de soins, "ils sont là mais on ne s'en occupe pas".

Nathalie Willig, la présidente de l'association l'Enfant Bleu à Toulouse invitée de France Bleu Toulouse. - Radio France
Nathalie Willig, la présidente de l'association l'Enfant Bleu à Toulouse invitée de France Bleu Toulouse. © Radio France - Alban Forlot

10% seulement des enfants maltraités détectés

Seuls 10% des enfants maltraités sont détectés par les services sociaux et les associations. Il y a un gros travail à faire dans ce domaine, précise la présidente de l'association, qui demande que "tout le monde réussisse enfin à se mettre d'accord sur les chiffres".

La maltraitance ne touche pas seulement les milieux socio-culturels défavorisés. Elle est aussi dans des milieux très favorisés.

En France, 2 enfants meurent chaque jour, suite aux mauvais traitements de leurs parents.

"Les enfants ont besoin d'attention de l'ensemble de la société. C'est notre travail à tous"

Les personnes qui ont un doute sur un enfant de leur entourage ne doivent pas hésiter à composer le 119, le Service National de l'Accueil Téléphonique pour l'Enfance en Danger ou à appeler les associations comme l'Enfant Bleu, pour faire un signalement. Elles doivent "accepter de s'appuyer sur des gens dont c'est le métier qui savent faire et qui vont pouvoir faire et démêler le vrai du faux". "Quelques fois, il faut s'y reprendre à plusieurs fois. C'est facile de tromper son entourage. C'est pour ça qu'il faut travailler de pair avec les enseignants notamment", précise encore Nathalie Willig.

EN UN CLIC : l'interview de Nathalie Willig, la présidente de l'Enfant Bleu Toulouse

A LIRE AUSSI : Un bébé souffrant de 30 fractures hospitalisé au CHU de Rouen